Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Congrès fondateur de l’opposition démocratique syrienne au Caire les 8-9 juin 2015 en vue d’entériner un projet de «Pacte National»

30 Mai 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Proche et Moyen-Orient, #Syrie

Congrès fondateur de l’opposition démocratique syrienne au Caire les 8-9 juin 2015 en vue d’entériner un projet de «Pacte National»

Paris – Plus de deux cent personnalités de l’opposition démocratique syrienne tiendront un congrès fondateur au Caire, les 8 et 9 juin 2015, en vue d’entériner, hors de toute tutelle étrangère, un «projet de pacte national» de même qu’une feuille de route dégageant la voie à une solution politique au conflit syrien qui dure depuis 5 ans.

Le projet de «pacte national», s’il était adopté par les congressistes, constituerait la plate-forme d’une charte fondamentale la plus avancée du Monde arabe en ce qu’elle reconnaît le droit des femmes à accéder à tous les emplois publics y compris la magistrature suprême, de même qu’il reconnaît l’existence de droits nationaux des minorités ethnico-confessionnelles qui composent la mosaïque syrienne, notamment les Kurdes, les assyro-chaldéeens, les arméniens, les circaucasiens (tcherkess), plaçant sur la défensive l’Arabie saoudite (en matière des droits de la femme) et la Turquie, (en matière de la reconnaissances des droits nationaux des Kurdes et des arméniens).

Le texte revendique le droit pour la Syrie de «lutter en vue de la récupération de ses territoires occupés notamment le Golan par tous les moyens décidées par la légalité internationale concernant la résistance à l’occupation», s’inscrivant là aussi en faux contre Jabhat An Nosra qui collabore avec l’armée israleinene sur le plateau syrien occupé depuis 1967.

Pour aller plus loin ci joint adresse du site du congrès fondateur de l’opposition démocratique patriotique syrienne www.ccso2015.com

Ce congrès «ouvert à toutes les composantes de l’opposition syrienne convaincus de la nécessité d’une solution politique au conflit syrien», devrait constituer le couronnement de démarches visant à donner forme à une opposition patriotique et démocratique, sur fond de bouleversements stratégiques sur le terrain marqués par la prise du site hautement symbolique de la cité antique de Palmyre (Syrie) par l’état islamique et le premier attentat particulièrement meurtrier des djihadistes de cette mouvance contre une mosquée chiite en Arabie saoudite, ainsi que l’impasse de la guerre saoudienne contre le Yémen, à l’arrière plan d’une guerre psychologique menée par le camp occidental contre le régime de Damas avec la fausse annonce de la liquidation par le quotidien londonien The Guardian de la liquidation d’un des piliers du régime baasiste Ali Mamlouk, le chef des services de renseignement syriens, parallèlement à de concertations diplomatiques tant à Genève par l’émissaire de l’ONU en Syrie, Staffan Di Mistura avec les diverses sensibilités de l’opposition syrienne, qu’au sein du bloc atlantiste visant à adapter sa stratégie aux bouleversements militaires sur le terrain tant en Syrie qu’en Irak face à la percée de l’EI.

Ce congrès fait suite à une série de réunions tenues dans la capitale égyptienne le 15 mai 2014, puis huit mois plus tard, les 22-24 janvier 2015, toujours sous l’égide du Conseil Égyptien des Affaires étrangères. Il devrait constituer le couronnement de démarches visant à donner forme à une opposition patriotique et démocratique dégagée de toute tutelle étrangère: «Prendre des décisions purement syriennes, indépendamment de toute interférence».

Ce «congrès patriotique» aura pour mission d’adopter des décisions purement syriennes, indépendamment de toute interférence», souligne un communiqué émanant de cette instance dont www.madaniya.info en publie en pièce jointe la version arabe.

Ci joint le texte intégral de la traduction française de ce communiqué

Partager cet article

Commenter cet article