Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

“Il n’y a pas de ‘bavures’, mais un système de domination policière” (Mathieu Rigouste)

11 Mai 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Police Justice

Alors que les bavures policières à caractère raciste défrayent la chronique aux Etats-Unis, de récents faits-divers témoignent de dysfonctionnements similaires de la police en France. Pour tenter de les expliquer nous avons interrogé le chercheur Mathieu Rigouste, auteur de “La Domination policière”.

Amadou Koumé, 33 ans, père de deux enfants, est mort dans la nuit du 5 au 6 mars dans le commissariat du Xe arrondissement. Nous ne l’avons su que le 20 avril, et les circonstances de son décès demeurent troubles. Selon Le Parisien, qui cite une source judiciaire, “quand les policiers ont voulu le menotter, il s’est débattu. Ils ont dû procéder à une manœuvre d’étranglement pour lui passer les menottes. A l’arrivée au commissariat à 0 h 25, ils se sont rendu compte qu’il était amorphe. Le Samu a tenté de le ranimer, en vain”.

Le 25 avril, Pierre Cayet, un Guadeloupéen de 54 ans, s’effondrait devant le commissariat de Saint-Denis. Selon la thèse policière, il s’agirait d’un accident : l’individu aurait été “repoussé avec la paume de la main” par un policier, ce qui a provoqué sa chute. “Par malchance, il est tombé à la renverse et l’arrière de son crâne a heurté l’arrête du trottoir”, explique un fonctionnaire de police interrogé par Le Parisien. Mais cette version est mise à mal par la famille, selon laquelle Pierre Cayet aurait été gazé puis aurait reçu un violent coup au visage, alors que, greffé d’un rein, il ne représentait pas une menace.

>> Lire aussi notre article “Violences policières à caractère raciste : sujet tabou et peines symboliques” <<

Tandis que les violences policières à caractère raciste défrayent la chronique aux Etats-Unis, ces faits-divers bénéficient d’un silence éloquent en France. Pour décrypter ce phénomène, et en attendant que les enquêtes diligentées par l’IGPN et par les familles des victimes fassent la lumière sur ces étranges décès, nous avons interrogé le chercheur et militant anti-sécuritaire Mathieu Rigouste, auteur de La Domination policière (éd. La Fabrique, 2012).

Deux personnes sont mortes dans des circonstances troubles dans des commissariats récemment : Pierre Cayet et Amadou Koumé. Pourquoi de tels dysfonctionnements ont-ils lieu ?

A lire sur "Les Inrocks"

Partager cet article

Commenter cet article