Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

L’AFPS acteur majeur de la campagne BDS

19 Juin 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine BDS

Communiqué de l’AFPS, jeudi 18 juin 2015

L’AFPS avait appelé à faire du 13 juin une journée nationale d’action pour que Carrefour cesse la commercialisation des produits des colonies israéliennes et plus généralement, en l’absence d’étiquetage, de l’ensemble des productions suspectées d’en provenir.

Elle venait après celle du 21 mars, où, à l’appel de l’AFPS, des collectifs locaux s’étaient mobilisés dans de nombreuses villes devant plus de 40 magasins. Mobilisant des centaines de militants le même jour, devant Carrefour et d’autres enseignes, avec une même exigence, c’était la plus importante action de boycott consommateurs en France menée devant des magasins, contre la colonisation israélienne.

Cette nouvelle journée a marqué une étape dans la mobilisation grâce à une importante implication de nos groupes et des collectifs locaux qu’ils impulsent avec des actions de terrain variées en direction des magasins Carrefour. Nous ne nous en tiendrons évidemment pas là : d’autres actions sont annoncées pour les prochains jours et d’autres journées d’action nationales sont attendues.

Cette campagne en direction de Carrefour s’appuie sur l’existence d’une « charte éthique » revendiquée par la direction du groupe mais n’entend évidemment pas laisser de côté les autres enseignes en direction des quelles plusieurs initiatives ont déjà été prises.

Elle intervient alors que de premiers résultats en matière de désinvestissement ont été perçus en France : retrait annoncé de Veolia, renoncement de GDF Suez et Poma dans l’affaire du téléphérique, déclarations du PDG d’Orange, démenties sans l’être tout en l’étant. Ces dernières ont suscité de violentes réactions de la part des dirigeants israéliens et une réponse pitoyable du Ministère des Affaires étrangères éludant totalement le fond de l’affaire. Comme si les entreprises françaises n’avaient pas à se préoccuper des conséquences de la poursuite de la colonisation et de l’occupation de la Palestine.

Elles ont aussi donné lieu à de nouvelles intimidations et agressions relevant de réponses pénales de la part d’un hacker franco-israélien qui bénéficie, à ce jour, d’une totale impunité. Intimidations aussi contre l’un de nos groupes du fort mal nommé « bureau de vigilance contre l’antisémitisme ».

Qu’on ne compte pas sur nous dans ce contexte pour nous laisser intimider. Nous développerons nos actions de boycott citoyen, et ne laisserons pas le gouvernement oublier ses responsabilités au regard du droit. Il doit mettre en garde les entreprises contre toute implication, directe ou indirecte dans la colonisation. Nous sommes devant un vaste chantier qui ne concerne pas le seul secteur de la distribution, mais touche aussi, entre autres, celui de la banque et de la finance et des coopérations universitaires.

Boycott de la part des citoyens, Désinvestissement exigé de la part des entreprises, Sanctions politiques et économiques au niveau français et européen pour mettre un coup d’arrêt à la poursuite d’une politique qui refuse l’Etat palestinien et ne mène qu’au chaos.

Le Bureau national

 

Partager cet article

Commenter cet article