Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Les vérités du MRAP 40

4 Juillet 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Islamophobie, #MRAP

Article du 14 juin 2015

Article du 14 juin 2015

Le 14 juin 2015, la fédération des Landes du MRAP a publié un article se référant à une prise de position publiée sur le blog du MRAP de Pau et reprise sur notre site.

La publication initiale n'est plus en ligne, celle sur notre blog ne semble pas avoir été reprise par d'autres, la formulation "un texte circule sur le net" semble donc abusive.

Il faut également remarquer que cet article évite soigneusement d'employer le terme d'islamophobie, pourtant reconnu et admis par des associations diverses, la CNCDH, des personnalités politiques françaises et étrangères, des journalistes, des chercheurs.

La position défendue par le comité palois du MRAP est réduite à ceci :

Nos détracteurs se sont alors fait les interprètes les plus orthodoxes des textes religieux, et selon leur conclusion la foi devient devient capable de vaincre les conséquences possibles de la déshydratation, en douter serait alors un cas "d’islamophobie

(..)

Le même type d'argument est utilisé à propos d'une autre affaire :

Pour nos détracteurs la foi est sans doute plus forte que les bactéries et seuls les non musulmans devraient être assujettis à cette règle d’hygiène. Ils auront du mal à nous convaincre et beaucoup de musulmans avec nous qui acceptent volontiers les règles de cette industrie.

Puisque cette affaire revient à la surface, en prêtant au MRAP de Pau et à ce blog des positions qui ne sont pas les leurs, il faut d'abord revenir sur ce débat, en commençant par deux articles de presse qui exposent les faits:

L'affaire stricto sensu est donc close. Examinons maintenant la polémique au sein du MRAP et les positions relayées sur ce blog.

La position initiale du MRAP 40. 31 juillet 2012

La position initiale du MRAP 40. 31 juillet 2012

L'article semble mesuré, mais accepte sans examen les arguments initiaux de la mairie, évoque les problèmes de sécurité et conclut :

- à la nécessité de l'examen de la situation par un collège d'expert

- mais sans attendre cet examen, estime que la mesure prise n'est pas discriminatoire

Ce texte n'affirme jamais la supériorité des normes religieuses sur les lois de la physiologie, etc..Il se borne à faire état de la pratique du jeûne du Ramadan par de nombreuses personnes en France et ailleurs, y compris par des gens qui ont des conditions de travail plus rudes que des animateurs de colonies de vacances.

Et donc que la généralisation systématique de la position du MRAP des Landes conduirait à poser le principe d'une discrimination a priori à raison d'une pratique religieuse. Rien de plus.

Il prend également acte du retrait de la mesure prise par la mairie de Gennevilliers, qui ne serait certainement pas intervenu s'il y avait eu un réel danger.

La présidence nationale du MRAP soutient la fédération des Landes, victime d'une "campagne de haine"

La présidence nationale du MRAP soutient la fédération des Landes, victime d'une "campagne de haine"

Article du 21 août 2012 : Racistes palois, dormez tranquilles !! (n'est plus en ligne).

Article du 21 août 2012 : Racistes palois, dormez tranquilles !! (n'est plus en ligne).

Repères antiracistes rappelle que c'est à l'employeur de prouver qu'une pratique religieuse déterminée est incompatible avec le bon fonctionnement de l'entreprise, pas l'inverse.

Défendre la position inverse reviendrait à légitimer les discriminations indirectes.

Le syndicat Solidaires a posé les bonnes questions, celles des conditions de travail des animateurs en général.

La remise à la une de cette affaire et le retour sur cette polémique se concluent par cette mise en cause "ad hominem" des personnes qui défendent un autre point de vue que le MRAP 40 :

Ceux qui nous attaquent, par manque de pratique militante, ne connaissent les musulmans que par le prisme des couches essentiellement petites bourgeoises des groupuscules de l’islam politique qu’ils fréquentent sur les tribunes ou les blogs internet, Ils en épousent alors tous les anathèmes. Cela dessert les musulmans qui n’aspirent qu’à l’égalité des droits dans une société apaisée.

Il faut rassurer l'auteur de cet article : nous connaissons des musulmans dans notre environnement professionnel, associatif, local, etc.. Il y a même des musulmans qui contribuent à notre contenu éditorial.

Nous sommes parfaitement capables de nous faire une opinion par nous-mêmes, en prenant en compte, après examen et analyse, ce qui peut être dit ou écrit par des personnes qui savent de quoi elles parlent.

Quant à la "petite bourgeoisie", ce serait intéressant de procéder à une analyse sociologique comparée des "groupuscules de l'islam politique" (ou supposés tels) et de leurs détracteurs.

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article