Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Iran: Netanyahou est démenti par ses principaux chefs militaires (René Backmann)

20 Août 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Israël et le sionisme, #Iran, #Proche et Moyen-Orient

Dans un rapport, le général Eizenkot, chef d’état-major de l’armée israélienne, détaille pourquoi l’Iran n'est pas une menace majeure pour Israël. Son diagnostic rejoint l'appel d'une quarantaine d’ex-généraux à ce que leur gouvernement accepte l’accord sur le nucléaire. Cela n'empêche nullement Benjamin Netanyahou de tout faire pour que le Congrès américain rejette l'accord, avec le soutien d'une large majorité des Israéliens.

L'Iran n’est pas, pour Israël, la menace principale. Ce jugement en contradiction totale avec les déclarations et la stratégie politique et diplomatique de Benjamin Netanyahou, surtout depuis l’accord du 14 juillet 2015 sur la démilitarisation du programme nucléaire iranien, n’émane pas d’un de ces « cœurs saignants » de l’extrême gauche israélienne que le Likoud et ses alliés méprisent. Il provient d’un document de 33 pages, en hébreu, portant la signature du général Gadi Eizenkot, chef d’état-major de l’armée israélienne. Sous un titre banal – « La stratégie des forces de défense d’Israël » – ce document expose en cinq chapitres la doctrine d’évolution et d’utilisation des forces du général Eizenkot, qui a succédé en février 2015 au général Benny Gantz, à la tête de l’armée israélienne.

 

 

Accord de Vienne le 14 juillet 2015

Accord de Vienne le 14 juillet 2015

Partager cet article

Commenter cet article