Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Le MRAP et les actions BDS

1 Août 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine BDS, #MRAP

Dans le débat sur la nature de l'engagement du MRAP dans les actions BDS, nous apportons l'information suivante, issue du site de l'AURDIP, et qui traite du boycott d'Israël, pas des seuls produits des colonies :

Appel complet :

Cinéastes, écrivain-e-s, philosophes, sociologues, universitaires, artistes, musicien-ne-s, femmes et hommes politiques lancent un appel en faveur de l’abandon des poursuites contre Alain Pojolat et l’ensemble des militants incriminés pour les manifestations de soutien à Gaza, cet été à Paris, et pour l’abrogation de la circulaire Alliot-Marie qui criminalise le boycott d’Israël.

Cet été, l’État d’Israël a conduit une nouvelle offensive meurtrière contre la bande de Gaza. Le bilan de 50 jours de bombardements et d’opérations terrestres est édifiant : près de 2 200 morts, 11 000 blessés, des dizaines de milliers de bâtiments partiellement ou totalement détruits, plus de 500 000 personnes déplacées (soit 30% de la population), etc.

Révoltés par cette agression, mais aussi par la position des autorités françaises qui ont, dans les premiers jours de l’offensive, déclaré leur soutien à l’État d’Israël avant d’essayer en vain de corriger le tir en dénonçant timidement la violence des bombardements, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté, à de multiples reprises, dans de nombreuses villes de France.

Le gouvernement Hollande-Valls, soucieux de ne pas fâcher le pouvoir israélien et inquiet de constater le développement de la mobilisation malgré la période estivale, a alors entrepris de s’attaquer frontalement à celle-ci. Il n’a pas hésité à pratiquer de scandaleux amalgames et à laisser entendre que la solidarité avec les Palestiniens portait en elle l’antisémitisme. Puis, comme cela ne suffisait pas, les autorités ont décidé d’interdire certaines manifestations, notamment à Paris.

Nous avons été nombreux à protester contre ces interdictions, une atteinte grave, au nom de prétextes fallacieux, aux droits élémentaires et aux libertés fondamentales. Nous avons été d’autant plus révoltés d’apprendre qu’Alain Pojolat, membre du NPA, qui était en contact, au nom de nombreuses organisations, avec la Préfecture pour les manifestations parisiennes, était convoqué par la justice le 22 octobre prochain sous prétexte d’avoir organisé des « manifestations illégales ».

Nous exigeons que les poursuites contre Alain Pojolat soient immédiatement levées : manifester est un droit et même, dans certaines circonstances, un devoir, et il est scandaleux que quiconque puisse être condamné pour avoir voulu exercer ce droit.

Nous demandons en outre que les poursuites contre celles et ceux qui ont participé ou organisé les manifestations de cet été, ou qui s’investissent dans la campagne de boycott d’Israël, soient abandonnées, et exigeons l’abrogation de la circulaire Alliot-Marie qui criminalise le boycott.

La solidarité est un droit, pas un délit !

 

Le MRAP et les actions BDS

Extrait de la liste des premiers signataires, lettre L :

Arlette Laguiller, Lutte Ouvrière ; Annie Lahmer, co-secrétaire régionale EELV (Europe Ecologie Les Verts) ; Véronique Lamy, PCOF (Parti communiste des ouvriers de France) ; André Langaney, généticien ; Pierre Laurent, PCF (Parti communiste français) ; Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire ; Jean-Claude Lefort, ancien député PCF (Parti communiste français) ; Patrick Le Hyaric, PCF (Parti communiste français) ; Renée Le Mignot, co-présidente du MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) ; Claude Leostic, présidente de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine ; Didier Lestrade, journaliste, écrivain ; Jean-Marc Lévy-Leblond, professeur émérite, université de Nice ; Stéphane Lhomme, directeur de l’Observatoire du nucléaire ; Ken Loach, réalisateur ; Frédéric Lordon, chercheur au CNRS ; Michael Lowy, chercheur retraité du CNRS ;

Partager cet article

Commenter cet article