Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

« Tel Aviv Sur Seine »: la sénatrice Esther Benbassa demande au ministre de l’Intérieur la dissolution de la Ligue de défense juive (LDJ)

25 Septembre 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #LDJ Ligue de défense juive

Ci-dessous, la question écrite envoyée par Esther Benbassa, sénatrice EELV au ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Question écrite de Mme Esther Benbassa (Val-de-Marne – Écologiste)
publiée dans le JO Sénat du 17/09/2015 – page 2170

Mme Esther Benbassa attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur la participation de la ligue de défense juive aux services de sécurité lors de l’événement « Tel-Aviv sur Seine » au mois d’août 2015.

La ligue de défense juive est une organisation qu’il faut réprouver et dissoudre le plus rapidement possible. En effet, elle s’inspire d’une part de la « Jewish defense league » considérée comme un groupe terroriste d’extrême droite par le « federal bureau of investigation » (FBI) aux États-Unis et, à ce titre, interdite sur ce territoire depuis 2001. Elle s’inspire d’autre part du Kach, un parti israélien nationaliste religieux interdit en Israël, dont elle arbore l’emblème. La ligue de défense juive se caractérise en outre par la violence de ses actions et constitue une véritable milice privée dès lors que ses membres sont hiérarchiquement et militairement organisés et participent collectivement à des entraînements aux arts martiaux.

Chaque communauté ne peut pas avoir sa milice privée. Au-delà de la communauté juive, c’est une grande partie de nos concitoyens qui réprouve les actions de cette organisation. Malgré cela, ce groupuscule d’extrême-droite n’est pas interdit en France. Pire encore la ligue de défense juive s’est vue récemment autorisée à assurer une mission de protection et de sécurité à « Tel-Aviv sur Seine », événement au cours duquel ses membres ont été aperçus en train d’aider les services de police de la préfecture de Paris à trier et fouiller les personnes souhaitant accéder à la manifestation. À la suite des affrontements qui avaient éclaté rue de la Roquette à Paris en marge de la manifestation de soutien à la Palestine au mois de juillet 2014, il avait annoncé que « l’ensemble des groupes qui peuvent poser des problèmes » seraient dissous « si les conditions de droit sont remplies ».

Dès lors, elle lui demande quelles mesures il entend mettre en œuvre pour que toute la transparence puisse être faite sur la participation de la ligue de défense juive aux services de sécurité de l’événement « Tel-Aviv sur Seine ». Elle souhaite également connaître les raisons qui ont conduit à autoriser cette participation. Enfin, elle voudrait qu’il lui indique quand des solutions concrètes et effectives pourront enfin être apportées afin que soit dissoute la ligue de défense juive et qu’un terme soit mis aux activités de cette organisation violente qui déstabilise la paix et le vivre-ensemble, des valeurs fondamentales qu’il convient de préserver pour assurer notre unité.

Partager cet article

Commenter cet article