Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Cartographie de l’extrême droite française (mise à jour 2015)

8 Octobre 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite

À quoi ressemble l’extrême droite aujourd’hui ? Pas facile de répondre. C’est pourquoi, pour la quatrième année, nous proposons sous forme de schéma une cartographie actualisée des principaux groupes ou partis nationalistes, racistes et réactionnaires, regroupés par « famille ». En attendant une version interactive sur le site d’ici quelques semaines, vous pouvez déjà la commander en version papier ici, ainsi que d’autres nouveaux argumentaires, dont l’un sur les idées reçues sur l’antifascisme, que nous présenterons d’ici quelques jours.

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, d’autant que les positions idéologiques des uns et des autres ne peuvent plus suffire pour comprendre leurs liens, tant ces groupes sont capables d’alliance improbables ; leur importance numérique ou leur popularité sur internet peuvent, dans un sens comme dans l’autre, nous tromper sur leur importance réelle. Enfin, et c’est la tendance du moment, l’attitude ou la stratégie confusionniste de nombreuses formations rend encore plus difficile la lisibilité de ce milieu. Ainsi, pour mieux anticiper et combattre leurs actions et leurs idées, notre schéma propose des repères sur les différentes nébuleuses qui composent le mouvement nationaliste français, que nous avons grossièrement regroupés de la façon suivante :

Les institutionnels

Respectueux des règles de la démocratie représentative, invités par tous les médias, ils représentent la partie la plus «présentable» de l’extrême droite à laquelle ils se défendent par ailleurs d’appartenir.

La Droite Populaire a été créée par des parlementaires de droite (ayant souvent milité à l’UNI, au MIL ou au GUD), chargés de défendre une ligne « dure » au sein du parti de Nicolas Sarkozy. Elle a été supplantée par la Droite forte, un courant fondé par un ancien du FN et du MPF, avec pour slogan « Nous sommes fiers d’être Français, nous sommes fiers d’être de droite », majoritaire au sein de l’UMP, devenu les Républicains.

Le Front national est la principale formation d’extrême droite : fondée en 1972 par les néofascistes d’Ordre nouveau et d’autres groupuscules nationalistes, le FN est vite devenu « la chose » de son président Jean-Marie Le Pen. Au début des années 1980, il rassemble les différents courants de l’extrême droite, des plus traditionnels (catholiques intégristes, anciens collabos, partisans de l’Algérie française) aux plus radicaux (solidaristes, nationalistes-révolutionnaires, néonazis…). La scission de 1998 a affaibli le parti durant plusieurs années, jusqu’au congrès de Tours de 2010, où Marine Le Pen a succédé à son père avec la volonté affichée de s’affranchir des courants historiques du nationalisme français. Le FN dispose également d’une structure pour la jeunesse, le Front National Jeunesse, qui n’a plus la même dynamique que par le passé.

Crée en 2012, le Rassemblement Bleu Marine regroupe autour du FN de Marine Le Pen des groupuscules souverainistes comme le SIEL dans l’espoir à la fois d’élargir son audience électorale et de fondre le FN dans une structure plus large et passe-partout.

Sans réel succès sur le plan électoral, les mouvements souverainistes ont des stratégies variables à l’égard du FN : le SIEL a choisi l’alliance électorale, Debout la France (ex-Debout la République) de Nicolas Dupont-Aignan la refuse tout en se rapprochant de la Ligue du Sud, tandis que d’autres, comme l’UPR, joue la carte du confusionnisme.

Liste électorale créée en 2005 avec les Identitaires et des anciens du FN par l’actuel maire d’Orange, Jacques Bompard, membre fondateur du Front national, élu maire en 1995 sous l’étiquette FN (il a quitté le parti de Jean-Marie Le Pen la même année), la Ligue du Sud se caractérise par son implantation locale et sa fidélité à des positions nationalistes radicales.

Les modernes

Lire la suite

Cartographie de l’extrême droite française (mise à jour 2015)

Partager cet article

Commenter cet article