Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Congrès 2015 du MRAP : motion du BE sortant sur la Palestine

20 Octobre 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine Solidarité en France, #MRAP

Palestine

Depuis plus de 60 ans, le peuple palestinien est victime de la négation de ses droits par les gouvernements israéliens successifs mais aussi , au mieux , du silence complice, au pire, du soutien à la politique israélienne de la part de la « communauté internationale ». Pourtant, toutes les résolutions des Nations Unies sont claires : un Etat palestinien avec comme capitale Jérusalem Est doit exister à côté de l'Etat israélien. Cela implique obligatoirement la fin de la colonisation israélienne, la libération des Territoires occupés, la libération des prisonniers politiques palestiniens, la fin du blocus de Gaza, la destruction du « Mur », le droit au retour, dont les modalités devront être négociées.

Seule, l'application du droit international pourra permettre une paix juste et durable mettant fin aux violences, dans l'intérêt du peuple palestinien mais aussi du peuple israélien. Si la situation , chaque jour de plus en plus dramatique risque de compromettre la solution des « Deux Etats », il revient aux Palestiniens et à eux seuls d'envisager une autre solution.

Mais cette situation n'est pas due à la seule politique israélienne. Le conflit israélo-palestinien n’aurait pas perduré, ni pris cette ampleur , si la « communauté internationale » n’avait pas fait preuve d’une telle partialité . Celle-ci n’a cessé et ne cesse de cautionner la politique israélienne, se refusant à appliquer la moindre sanction à l'égard d'Israël. L'impunité d'Israël ne peut qu'être un encouragement à poursuivre sa politique. Il est particulièrement révoltant de voir que le Président de la République française n'ait toujours pas reconnu l’État de Palestine malgré les votes de l'Assemblée Nationale et du Sénat. La Palestine doit devenir un membre à part entière des Nations Unies. La Cour pénale internationale doit se saisir des crimes de guerre commis par Israël. l’État d’Israël est un Etat comme un autre, aux mêmes droits et aux mêmes responsabilités, il convient qu’il rende compte de ses actes

Nous le répétons depuis des dizaines d'années, le conflit israélo-palestinen n'est pas un conflit entre Juifs et Arabes mais une résistance à une puissance coloniale. Les Israéliens sont eux mêmes victimes des maux que génère inévitablement la domination d’un peuple par un autre : restrictions démocratiques, attaques contre les voix dissonantes, usage de la torture, injustice sociale, gonflement démesuré du lobby militaro industriel, discrimination à l’égard des Arabes israéliens.

Fidèle à son engagement en faveur d’un droit international respectueux des peuples, le MRAP réaffirme le droit à l’existence de l’Etat de Palestine au côté d’Israël , il renouvelle sa solidarité pleine et entière au peuple palestinien et aux anticolonialistes israéliens.

Parce qu'il faut amplifier la mobilisation face à l'intransigeance du gouvernement israélien, le MRAP soutient la campagne internationale de désinvestissement, sanctions et boycott des produits israéliens parce que ne respectant pas la traçabilité , des entreprises qui tirent profit des colonies ainsi que l’arrêt du commerce des armes.

La réaffirmation de notre solidarité à l'égard du peuple palestinien ne peut se séparer de notre engagement à lutter contre toute forme de racisme en particulier le racisme anti-arabe et l'antisémitisme .

Congrès 2015 du MRAP : motion du BE sortant sur la Palestine

Partager cet article

Commenter cet article