Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Congrès 2015 du MRAP : motion (non adoptée) de Paris 5-13

15 Octobre 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #MRAP expressions plurielles, #Palestine BDS

MOTION BDS 34

Chronologie

Il a fallu que la question de la solidarité avec deux militants BDS soit posée le 17 juillet 2015 sur la liste PST pour que la direction du MRAP se décide à communiquer sur ce sujet.

Rappel des faits :

Le 3 août 2014, en pleine offensive israélienne sur Gaza, alors que les réseaux sociaux sont saturés de messages contre Israël, 2 militants pro-palestiniens du BDS 34 reçoivent sur leur fil d’actualité Facebook un photo-montage avec un début de phrase qui assimile le sionisme et le nazisme. Ils décident de partager cette publication, sans cliquer, selon eux, sur le lien leur permettant de lire la totalité du message.

Le 6 août 2014, la LDH 34 fait constater par un huissier la présence de cette publication sur les murs Facebook des 2 militants, mais ne les appelle pas. Dans la journée, un militant de la Cimade, alerté par la présidente de la LDH 34, contacte les 2 militants qui SUPPRIMENT IMMEDIATEMENT leur publication. Plus tard, les 2 militants écriront : « nous avons évidemment trouvé ce texte complotiste, antisémite, négationniste et totalement ahurissant… Il ne s’est pas passé 15 mn entre le moment où nous avons découvert ce texte et sa destruction ».

Le 3 octobre 2014, la LDH dépose plainte nominativement contre les 2 militants de BDS 34 pour « contestation de crimes contre l’humanité, provocation publique à la commission de crimes contre l’humanité, provocation publique à la commission de crimes ou délits, à la discrimination ou à la haine raciale, apologie de crime sur Facebook ».

Le 18 mars 2015, les 2 militants sont convoqués au commissariat pour une audition Le 24 juin 2015, un mail au collectif pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens reprend un mail de R. qui engage le Mrap sans concertation aucune, ni avec le CN, ni avec le BE dans lequel il est écrit « Le Mrap, qui s’est porté partie civile au côté de la LDH de Montpellier ne pourra soutenir Saadia et Hussein ».

Le 25 juin 2015, les 2 militants du BDS 34 sont cités devant le tribunal sur plainte du parquet.

Ils apprennent alors que la LICRA, le BNVCA et Avocats sans frontières se joignent à la plainte avec la LDH. Ils apprennent que le MRAP a également l’intention de se joindre à la plainte.

Ce même jour, le 25 juin, le Président du Mrap Montpellier demande par mail à la Direction du Mrap quelle est sa position, attestant que son CL a été mis à l’écart.

Le 4 juillet, le BE du MRAP, décide de se porter partie civile aux côtés de la LDH contre les 2 militants pro-palestiniens et mandate Pierre Mairat

Le 23 juillet 2015, la Direction du Mrap annonce officiellement sur la liste PST que le BE du 4 juillet a décidé de porter plainte avec la LDH et de mandater Pierre Mairat à cet effet. Le compte-rendu officiel de la réunion du BE comporte plusieurs erreurs. Il parle de « Twitter » au lieu de « Facebook » et du compte « BDS 34 » au lieu des comptes personnels des militants.

Le 28 juillet 2015, R. contredit le mail de la Direction du Mrap et annonce au contraire que la Présidence a décidé de s’associer à la plainte dès le 14 avril 2015. Elle justifie le principe de la plainte en affirmant que les 2 militants avaient reconnu avoir lu la totalité du message « D’ailleurs, ils ont reconnu au commissariat avoir menti ». A ce jour, R. n’a toujours apporté aucun élément permettant de prouver son affirmation.

CONSTATS :

Constatant que les 2 militants du BDS 34 ont immédiatement retiré de leur mur Facebook la publication qu’ils ont eux mêmes qualifiée « de texte complotiste, antisémite, négationniste », démontrant ainsi qu’ils n’ont jamais eu l’intention de publier des messages antisémites.

Constatant que des messages antisémites sont diffusés régulièrement sur le Web sans qu’aucune plainte n’ait été déposée depuis longtemps par le Mrap.

Constatant que pendant l’été 2014, les partisans de la politiques israéliennes ont diffusé à jet continu leur haine islamophobe et anti-arabe sans qu’aucune plainte ne soit déposée par le Mrap.

Constatant que cette plainte déroge à un principe fondamental du Mrap qui vise uniquement 2 militants du BDS 34 et non pas le fait lui-même puisque ni la personne à l’origine de la diffusion du message sur Facebook, ni les 57 autres personnes qui l’ont partagé ne font l’objet d’une plainte. Aucune démarche n’a même été engagée auprès de Facebook puisque la publication est toujours visible sur le mur de « Farah AZ ».

Constatant que les Comités Locaux du Mrap de Montpellier et de Lunel ont été court-circuités et écartés de la prise de décision de la Direction qui a été annoncée à l’extérieur du mouvement dès le 24 juin, sans même attendre un mandat clair du BE.

Constatant les conséquences catastrophiques pour l’image du Mrap d’une plainte déposée aux côtés de M. Goldnadel, l’avocat de Ulcan, hackeur sioniste et du BNVCA connus pour leur soutien inconditionnel à la politique du gouvernement israélien.

Constatant que cette action précipitée et irréfléchie brouille le message et l’image du MRAP, salit le mouvement ainsi que notre crédibilité aussi bien vis-à-vis de nos partenaires extérieurs que vis-à-vis de nos militants en interne.

MOTION BDS 34 :

Le Mrap condamne l’antisémitisme comme toutes les autres formes de racisme.

Le Mrap prend note du retrait d’une publication raciste partagée sur leur mur Facebook par 2 militants du BDS 34.

Le Mrap dénonce cette plainte et la volonté de criminalisation de militants du BDS dont le but st d’intimider les opposants à la politique d’Israël et d’affaiblir un mouvement qui prend une ampleur de plus en plus importante.

La judiciarisation de cette affaire ne peut aller qu’à l’encontre de la campagne BDS et va être utilisée par les médias pour déconsidérer le mouvement boycott, désinvestissement, sanctions.

Le Mrap, réuni en congrès, refuse donc catégoriquement de s’associer à la plainte contre les 2 militants Saadia Ben Fakha et Hussein Abuzaid pour cette publication qu’ils ont retirée et qu’ils ont publiquement dénoncée.

Illustration choisie par le webmestre.

Illustration choisie par le webmestre.

Partager cet article

Commenter cet article