Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Israël-Palestine (MRAP Menton)

14 Octobre 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine Solidarité en France, #MRAP expressions plurielles

Préliminaires :

- Il n’est pas dans notre propos, de quelque manière que ce soit, d’ouvrir le débat sur la question des

deux Etats ou d’un Etat bi-national, ni de revenir sur la position du MRAP sur cette question.

Rappel

- En 2005, les organisations et associations palestiniennes s’adressaient à l’opinion internationale. La campagne internationale Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) allait répondre aux demandes de la société civile palestinienne qui réclamait, outre des mesures d’embargo et des sanctions, le boycott le plus large d’Israël, comme ce fut le cas pour l’Afrique du Sud du temps de l’apartheid.

Exposé des motifs :

. Une situation qui se dégrade et empire toujours plus

- La colonisation qui se poursuit et s’intensifie tant en Cisjordanie qu’à Jérusalem Est,…

- Une atomisation toujours plus sévère de la Cisjordanie …

- La poursuite de la construction du mur.

- Le blocus de la bande de Gaza

- Une circulation toujours plus difficile au sein des territoires occupés avec la multiplication des checks-points,,

- Démolition de maisons,

- Transfert de population, nettoyage ethnique et apartheid

. Une extension des mesures répressives :

- Assassinats ciblés,

- Détention administrative de prisonniers,

- Recours systématique à l’emprisonnement qui frappe également des enfants,

- Usage de la torture

Autant de mesures illégales et contrevenant au droit international

. L’arrivée au pouvoir en Israël d’un gouvernement d’extrême droite qui dévoile le véritable caractère de la politique israélienne et qui lève définitivement les ambiguïtés sur la politique raciste et coloniale de cet Etat.

Face à cela l’impunité totale et l’inertie de la « communauté internationale », les citoyens doivent se mobiliser.

. Une position du MRAP insuffisante donc inefficace :

- 10 ans après, en continuant à se limiter au boycott des seuls produits israéliens des colonies, et alors même que la situation des Palestiniens s’est dramatiquement détériorée, le MRAP se prive de fait de toute réelle efficacité : la pression d’un tel boycott réduit a minima pouvant se résumer à un véritable coup d’épée dans l’eau.

La présente motion a donc pour but de lever ces restrictions apportées par le MRAP et à faire en sorte que le mouvement étende les mesures de boycott à Israël, à l’ensemble des produits de ce pays comme à ses institutions, sans restriction aucune comme le préconise la campagne internationale BDS.

. Une responsabilité à laquelle le MRAP ne peut se dérober

Si la situation est laissée en l’état, en se contentant d’un statu quo qui ne bénéficie de façon exclusive qu’au gouvernement israélien, notre manque de détermination ne peut que laisser le terrain libre aux extrémismes et aux récupérations de tous ordres. Le rôle du MRAP n’est-il pas dès lors de donner le « la » à des actions plus efficaces et déterminées sur des bases claires, argumentées ?

Une manière de déjouer et de s’opposer à la récupération de la question palestinienne en structurant de façon incontestable le cadre de la lutte et des actions de solidarité.

. Des résistances et des points d’appui :

- Les différentes résolutions internationales de l’ONU

- La campagne internationale BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) (un boycott demandé par les Palestiniens et soutenu par des organisations progressistes israéliennes et en France par l’UJFP),

- le Tribunal Russel pour la Palestine,

Une évidence : le MRAP ne peut pas agir tout seul, la participation du MRAP à des collectifs est une nécessité, néanmoins la recherche du consensus ne doit pas nous conduire à des prises de position a minima. Il est du devoir du MRAP de prendre des positions plus combatives d’autant qu’à la base des adhérents du mouvement partagent cette volonté d’agir plus concrètement et efficacement.

Motion

- Devant l’impérieuse nécessité d’une intervention des citoyens pour pallier les renoncements de la « communauté internationale » des Etats, dès lors qu’il s’agit de prendre des mesures concrètes que requièrent les différentes condamnations de la politique menée par l’Etat d’Israël dans les Territoires occupés.

- Devant l’urgence d’une situation qui ne cesse d’empirer pour les Palestiniens et qui ne peut que conduire à l’exaspération et à des situations mortifères,

Il est de la responsabilité de l’ensemble des citoyens que soient mises en oeuvre des mesures de nature à pousser le gouvernement israélien à se conformer au droit international et aux résolutions de l’ONU et à cesser de « torpiller » toute possibilité d’accord devant permettre l’existence d’un Etat de Palestine dans les frontières de 1967.

. Le MRAP juge légitime, outre les mesures de boycott des produits des colonies déjà préconisées, l’extension de ce boycott aux produits israéliens comme aux institutions de ce pays.

. Le MRAP demande l’abrogation de la circulaire Alliot-Marie qui criminalise ces actions de boycott.

. Le MRAP fait sienne cette arme pacifique que représente le boycott et continuera à apporter son soutien à tous les militants poursuivis pour leurs actions dans le cadre des campagnes BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) dès lors qu’ils ne contreviennent pas aux principes du MRAP de lutte contre le racisme.

Illustration choisie par le webmestre

Illustration choisie par le webmestre

Partager cet article

Commenter cet article