Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Motion relative à la position du MRAP sur BDS (Comités de Nancy et Bordeaux)

21 Octobre 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #MRAP expressions plurielles, #Palestine BDS

Motion relative à la position du MRAP sur BDS

Dans le cadre du soutien à la lutte du peuple palestinien pour faire respecter par Israël le droit international, nous sommes appelés à la solidarité par la société civile palestinienne. Les mouvements de résistance palestiniens, analysant les résultats des deux Intifada, ont proposé une lutte dont le modèle est basé sur celui des militants anti-Apartheid en Afrique du sud, à savoir un mouvement non-violent, tel le boycott des produits sud-africains, le désinvestissement et les sanctions. Ce boycott fut global, comme le sont d’ailleurs les boycotts destinés à combattre une politique, et il concernait aussi bien les produits provenant des blancs que des gens de couleur.

Pour combattre la colonisation et la politique d’apartheid pratiquées par l’État israélien et pour dénoncer son refus d’appliquer le droit international, se contenter de boycotter les seuls produits provenant des colonies, c’est soit cacher un refus de boycotter, soit être naïf. En effet, comment distinguer au supermarché des légumes des colonies estampillés Israël, quand bien même c’est indiqué réellement? Doit-on arrêter de boycotter Sodastream quand cette entreprise travaillant dans les colonies installe son siège social en Israël ? Le prétexte qu’un boycott total de l’Etat israélien impacterait injustement les travailleurs israéliens n’est pas réaliste, car la centrale syndicale est un soutien sans faille de la colonisation et de la politique guerrière du gouvernement. Les quelques courageux militants israéliens des droits de l’Homme sont pour le boycott total, académique, artistique… D’ailleurs, même si le boycott économique entraîne des résultats (notamment par le désinvestissement), au point que sa propagande est punie en Israël, c’est le boycott académique, initié sur les campus américains, que le président d’Israël craint le plus. Les universités israéliennes n’ont jamais protesté contre les crimes de guerre de Tsahal dans les territoires occupés, mais en plus, elles participent au développement de son outil militaire.

En conclusion, c’est l’Etat colonial, et pas seulement ses conséquences territoriales, qui doit être boycotté, seul gage d’efficacité et donc de solidarité avec les Palestiniens. En parallèle, nous demandons l’abrogation de la circulaire Alliot-Marie, qui criminalise l’acte politique du boycott sous l’argutie scandaleuse d’antisémitisme.

MRAP 33 et MRAP 54

Cette motion présentée au Congrès 2015 du MRAP n'a pas été adoptée.

Motion relative à la position du MRAP sur BDS (Comités de Nancy et Bordeaux)

Partager cet article

Commenter cet article