Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Forcés à prendre la route, après avoir vécu 20 ans au même endroit?

13 Novembre 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Tsiganes et voyageurs

10 novembre 2015

20 personnes, dont 7 enfants de 1 à 14 ans, et une personne âgée ayant besoin d’assistance, de familles d’origines gens du voyage, sédentaires et habitants de Bièvres (Essonne) depuis 20 ans, se retrouvent à la rue sans solution immédiate ni durable, et avec pour obligation de "voyager" !

 

Elles ont été expulsées mardi matin 10 novembre à 7h du site de la Gourmandière (1, rue Antoine – 91570 Bièvres), et encadrées par les forces de l’ordre pour les empêcher de s’installer à Bièvres, la mairie étant, elle, mise sous haute protection.

Les sept enfants scolarisés sur Bièvres ont été interdits d’aller à l’école par les policiers, et les familles ont dû laisser de nombreuses affaires sur place, certaines étant perdues.

Après avoir erré toute la journée et faute de place sur une aire d’accueil – par ailleurs inadaptée aux cas de familles sédentaires -, elles se sont installées sur un terrain sans eau ni électricité, qu’elles devront quitter rapidement, sans bien savoir où aller ensuite, ce qui risque fortement de remettre en cause la scolarisation et le suivi des enfants, dont un est en 3ème.

Cette expulsion, à la demande de Madame la Maire de Bièvres, sans urgence avérée, a eu lieu sans aucune réelle volonté de chercher une solution viable et adaptée ; sans prendre en compte que ce sont des habitants de la commune, des parents y ayant fait leur scolarité et leurs enfants y étant nés ; avec ce que cela implique de responsabilité républicaine ; se contentant de quelques aides limitées, et charitables comme leur offrir des repas le soir de leur expulsion !

Des solutions sont possibles

Ces familles ont le droit de pouvoir continuer de vivre à Bièvres. Des solutions provisoires, en attendant de mener à bien un projet d’habitat adapté, existent ! Des associations, des élus de l’Essonne, des habitants de Bièvres, solidaires avec ces familles, en sont convaincus et y travaillent depuis plusieurs semaines.

Un tel gâchis humain ne peut être accepté !

 

Le comité de soutien :

Association Départementale des Gens du Voyage de l’Essonne (ADGVE)

ATD Quart Monde Essonne

Ligue des Droits de l’Homme Essonne (LDH 91)

Observatoire du mal logement 91

« Nul ne peut être discriminé du fait de son mode d’habitation, de sa condition socio-économique ou tout autre critère protégé par le droit international ». (Article 2 de la Charte pour le respect des droits et la dignité des occupants de terrains)

 "voyager" sous contrainte.

"voyager" sous contrainte.

Partager cet article

Commenter cet article