Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Marc Trévidic : « Après les attentats, la seule action qui m’était permise, c’était de parler » (Marc Trévidic)

29 Novembre 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Police Justice, #Politique française

« Je ne serais pas arrivé là si…

… si une succession de hasards douloureux de la vie ne m’avait contraint de venir à Paris et conduit ainsi à l’antiterrorisme qui est devenu une passion. J’étais un magistrat de province qui ne pensait absolument pas venir vivre dans la capitale jusqu’à ce que mon père décède brusquement d’un cancer et que ma mère développe une leucémie. C’est pour m’occuper d’elle que j’ai débarqué à Paris, d’abord comme substitut à la 8e section, celle des crimes et délits flagrants, puis au parquet antiterroriste et plus tard à l’instruction. L’effet papillon. Mais je ne serais certainement pas l’homme que je suis si je n’avais eu ces parents-là, supers, qui m’ont donné des valeurs fortes qu’ils incarnaient quotidiennement : tolérance et respect des autres.

L’antiterrorisme ne fut donc pas un choix ?

Non. Mais quand on m’a appelé au parquet antiterroriste en 2000, et que l’on m’a confié l’islam radical parce que les autres magistrats n’étaient pas intéressés et préféraient faire du corse ou du basque, eh bien cela m’a passionné. La matière, l’univers, les pays concernés, les aspects géopolitiques, historiques, religieux… Cela ouvrait sur bien d’autres horizons que le droit. J’ai plongé dans le sujet, je me suis documenté, j’ai lu comme un fou.

Article complet

Partager cet article

Commenter cet article