Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

55 000 logements dans les colonies pour enterrer l’Etat palestinien (AFPS)

2 Janvier 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine Colonisation occupation

55 000 logements dans les colonies pour enterrer l’Etat palestinien (AFPS)

L‘année 2015 avait commencé par des mesures de rétorsion israéliennes suite à la volonté palestinienne d’obtenir un vote du Conseil de sécurité pour la reconnaissance de l’Etat de Palestine. Elle s’achève, comme l’ONG israélienne « La Paix Maintenant » a réussi à l’obtenir, par la publication d’un plan de construction de plus 55.000 logements dans les colonies, dont plus de 8.300 dans la zone dite E1 au nord-est de Jérusalem.

C’est un chiffre énorme, sans commune mesure avec les annonces faites jusqu’alors à ce sujet. Elles se succédaient ces dernières années avec un ordre de grandeur tournant autour de quelques centaines de logements et provoquaient rituellement la réprobation, voire la condamnation verbale des chancelleries.

Ce fut le cas en juillet dernier quand, après avoir été contraint par la Cour suprême de détruire deux maisons en construction dans la colonie de Beit El, le gouvernement israélien répliqua par l’annonce de la construction immédiate de 300 logements dans cette même colonie et par « la planification » de plus de 500 logements à Jérusalem-Est. Cela lui valu une nouvelle condamnation verbale. Ou en novembre avec le lancement d’un peu plus de 450 logements dans deux colonies de Jérusalem, Ramat Shlomo et Ramot.

On est désormais passé à un tout autre stade, avec un message politique clair : rendre impossible l’établissement d’un Etat palestinien en séparant Jérusalem-Est de la Cisjordanie et en coupant la liaison Nord-Sud à l’intérieur même de la Cisjordanie.

C’est peu dire que la France et les pays européens sont confrontés au résultat de leur inaction politique. Ils payent le prix de leur couardise et leurs reculades tacites devant le rouleau compresseur de la colonisation. C’est le résultat direct d’une politique schizophrénique qui rappelle sans cesse son attachement à « la solution à deux Etats » et condamne la colonisation qui y fait obstacle et viole le droit international, tout en refusant la moindre sanction effective et encourage au contraire les coopérations économiques et universitaires dans le cadre du programme européen Horizon 2020 au plus grand bénéfice d’Israël.

Ainsi on présente comme une « success story » le bilan d’un accord israélo-européen sur les lignes aériennes et on laisse sans réagir la ministre Hotovely présenter les colonies comme "les premières lignes de la société démocratique" et rêver de voir le drapeau israélien flotter sur la mosquée Al Aqsa.

En réalité, plus on lui fait de cadeaux, plus Israël sait pouvoir se comporter en voyou.

Devant ces révélations qui devraient faire l’effet d’une bombe, on attend avec curiosité la réaction officielle de la France qui répète si aimablement qu’elle « n’est pas dans une logique de sanctions » et encourage avec cynisme la répression des militants exprimant leur solidarité avec le peuple palestinien par l’appel au boycott, au désinvestissement, au sanctions contre Israël.

Le Bureau national

Partager cet article

Commenter cet article