Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Comment lutter contre l'antisémitisme sur Internet ? (25/29)

3 Janvier 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Antisémitisme et négationnisme, #Internet

But de l'étude :

Le procès pour antisémitisme et/ou négationnisme fait à des militants BDS de Montpellier amène à poser la question de l'existence sur la toile de contenus de même qualification, et de la réponse qui lui apportée par les organisations antiracistes, puisqu'il semble que cette plainte soit une des très rares déposées par ces dernières dans ce domaine.

Nota : tous les sites mentionnés dans cette étude ne sont pas antisémites, mais il était important de savoir comment ils se situent par rapport à cette question, dès lors que certains des sujets qu'ils abordent ont un rapport avec les thèmes de la propagande antisémite.

Plan de l'étude et liste des articles parus

8 Les sites de journaux

9 Libraires et éditeurs

41 sites de librairies en ligne ont été identifiés, et 31 d'éditeurs.

Les principales tendances dont les suivantes :

 

Éditeurs

Librairies

Divers et non classés

13

6

Antisémite

 

1

Débats de société

4

2

Droite

1

 

Extrême-droite catholique

1

2

Extrême-droite

6

15

Identitaires

3

1

Négationnistes

 

1

Philosophie et religion1

3

10

Royalistes

 

1

Ceux qui sont intéressés par ce genre de littérature ont donc toute possibilité de se la procurer en dehors des circuits commerciaux traditionnels.

La présentation sera limitée à cinq cas.

9.1 Akribeia

On trouve notamment:

« Le mensonge d'Ulysse », de Paul Rassinier. Historiquement, c'est le premier ouvrage négationniste.

Les carnets de Turner

Ce livre fait l'objet d'une interdiction de vente en France, par arrêté du 21 octobre 1999, publié au Journal Officiel n° 252 du 29 octobre 1999, NOR : INTD9900515A

Présentation de l'ouvrage par le vendeur :

Le FBI a qualifié Les Carnets de Turner de « Bible des suprémacistes blancs ». Si ce gouvernement avait la capacité d’interdire les livres, celui-ci serait le premier de la liste.

Les ouvrages d'Hervé Ryssen et Anne Kling.

Des liens vers Akribeia ont été notés sur les sites suivants .:

Paul Éric Blanrue

Comité de soutien à Vincent Reynouard

Europe maxima « Spiritualité, résistance, identités »

France licratisée (Anne Kling)

Deux sites de Synthèse nationale (NDP)

Terre et peuple (Pierre Vial)

Réfléchir et Agir « revue ouvertement européenne, païenne, identitaire, socialiste (et anti-capitaliste) ».

Deux sites identitaires qui ne sont plus mis à jour depuis plus d'un an.

1 Essentiellement catholique, classement prudentiel a minima.

La "Bible des suprémacistes blancs"

La "Bible des suprémacistes blancs"

9.2 Chiré

Diffuse essentiellement des ouvrages religieux très traditionalistes et de l'extrême-droite catholique. On y trouve également ceux d'Édouard Drumont (La France juive, etc..), une apologie de la Milice et le pire de la littérature antisémite d'inspiration catholique sur le judaïsme et le Talmud.

Le site est ou a été référencé par huit autres, dont trois antisémites.

Il référence huit autres, essentiellement d'extrême-droite, catholique ou non.

 

Comment lutter contre l'antisémitisme sur Internet ? (25/29)
Comment lutter contre l'antisémitisme sur Internet ? (25/29)

9.3  La « diffusion du Lore »

"Librairie et éditions anticonformistes par correspondance"

Beaucoup des ouvrages proposés à la vente sont d'inspiration identitaire de promotion de l'héritage indo-européen (surtout germanique et scandinave), présentent le point de vue des vaincus de la Seconde guerre mondiale.

Par exemple :

« Le congrès de la grande conjuration de Bâle », d'Alfred Rosenberg, un des théoriciens racistes nazis, condamné à mort au procès de Nuremberg. Le congrès de Bâle de 1897 est le 1er congrès sioniste mondial, réuni par Theodor Herzl. Selon les antisémites, son but réel était d'asseoir la domination juive sur le monde.

La présentation de l'ouvrage est prudente :

Avertissement : la publication de cet écrit d'Alfred Rosenberg (1893-1946) n'a pour seul but que de relater des faits historiques et de présenter aux lecteurs diverses sources extraites de livres et journaux consultables dans les archives nationales de plusieurs pays.

Ils éditent et vendent un ouvrage de H.K. Günther : « Les peuples d'Europe », avec cette présentation très flatteuse :

Célèbre raciologue allemand du début du XXe siècle, Hans Günther nous présente ici une étude originale et passionnante des différents peuples qui composent l’Europe. Ce travail fondamental qui analyse leurs caractéristiques tant physiques que spirituelles fait voler en éclats maintes assertions colportées depuis des décennies sur la notion de race.

Quels sont ces peuples, quel rôle ont-ils joué dans l’histoire, à quoi les reconnaît-on, quelles furent les influences extérieures, voici tout ce que nous révèle cet ouvrage pour la première fois accessible en français, et servi par une riche iconographie et une belle galerie de portraits célèbres. Appuyé sur des exemples indiscutables, des témoignages précis, le cheminement scientifique de l’auteur met également en évidence l’action historique de ce qu’on peut appeler «l’élément civilisateur» et comment son déclin ou sa disparition a toujours signifié une rétrogradation culturelle.

Si ce livre nous emmène en voyage dans l’histoire, il met aussi à jour certaines implications de la plus grande actualité pour l’Europe avec une clairvoyance redoutable : dénatalité, exode rural, invasions pacifiques, trahison des élites, disparition du sens identitaire, action pernicieuse d’éléments extérieurs; donc tout ce qui menace la survie de notre civilisation. Grâce à ce recentrage nécessaire et salutaire, nous réapprenons d’où nous venons, qui nous sommes et quelle voie nous devons suivre dans l’intérêt de nos descendants.

Moins connu que Rosenberg, Günther est également un « raciologue nazi », sans aucune formation scientifique d'ailleurs1.

On trouve également à acheter les ouvrages d'hervé ryssen, un opuscule de Richard Wagner sur « le judaïsme dans la musique », « L'antichristianisme juif : l'enseignement de la haine », de Martin Peltier, ainsi présenté :

On parle fréquemment d’antisémitisme chrétien. Jules Isaac, historien juif français a répandu la thèse que l’Eglise aurait dispensé un « enseignement du mépris » du peuple juif. Aucune source sérieuse n’étaie ces allégations fantaisistes.

On constate à l’inverse que la tradition rabbinique du Talmud a distillé un enseignement de la haine du Christ et des chrétiens. Depuis 2000 ans, l’antichristianisme juif a pris des formes diverses, du blasphème à la lapidation, du bûcher à la révolution.

Un livre truffé de faits établis, de références solides pour une perspective historique raisonnable.

Cette librairie en ligne est notamment recommandée par « Synthèse nationale ».

La "diffusion du Lore" vend ces ouvrages
La "diffusion du Lore" vend ces ouvrages
La "diffusion du Lore" vend ces ouvrages

La "diffusion du Lore" vend ces ouvrages

9.4 Europa-diffusion

La librairie vend des ouvrages « grand public » (Éric Zemmour, Philippe de Villiers » et d'autres plus confidentiels.

Un recherche avec le mot « juif » propose 83 réponses : des ouvrages d'auteurs incontestables et respectables (Pierre Vidal-Naquet, Shlomo Sand, Max Weber), et d'autres beaucoup plus discutables (Gilad Atzmon, Richard Wagner, .Pierre Drieu La Rochelle, Lucien Rebatet) et même Joseph Goebbels.

Cette librairie est référencée par « Synthèse nationale » et cinq sites identitaires.

9.5 Librairie française

La librairie vend aussi des boutons de manchettes (fleurs de lys, croix irlandaises) et des cravates.

Quelques livres méritent d'être signalés :

« Islam et kabbale contre l'Occident chrétien » - Alain Pascal

Texte intégral de la 4ème de couverture :

L’islam est une religion golem dont l’ésotérisme véhicule la gnose anti-chrétienne codifiée par le Talmud.

A partir de ce constat anticonformiste, Alain Pascal montre que l’islam a toujours servi d’instrument aux forces occultes pour détruire l’Occident chrétien, la civilisation qui sanctifie par la foi le passé païen européen.

De tout temps, la guerre est politique, mais aussi culturelle.

Aux Temps féodaux, l’islam est contenu par les Carolingiens et la gnose rejetée par la tradition chrétienne. Tandis que les rois d’Europe s’unissent dans les guerres défensives que sont les Croisades, l’Église écarte le nominalisme dans la querelle des Universaux.

Tout change après le XIIe siècle, c’est-à-dire avec l’existence officielle de la Kabbale, mouvement ésotérique, mais aussi complot politico-financier.

Dans un premier temps, la France et l’Église résistent à la Kabbale.

La croisade contre les Albigeois et l’Inquisition sauvent la civilisation occidentale menacée par la révolution cathare. L’Occident peut connaître l’apogée du XIIIe siècle. Les cathédrales sont dressées vers le ciel et la grande scolastique offre la Raison à l’humanité parce que le Talmud qui inspire la philosophie judéo-musulmane est condamné.

Malheureusement, la Kabbale a déjà des complices : les ésotéristes qui ont infiltré les mouvements littéraires avant les universités et certains monastères. La théosophie juive du Zohar séduit les premiers « illuminés ». Un cabalisme « chrétien » ouvre la voie à l’ésotérisme cosmopolite de la Renaissance, c’est-à-dire à la Révolution moderne.

La subversion des mentalités a préparé la nouvelle conquête. De nos jours, la gnose triomphe dans la philosophie maçonnique et, par le biais de l’immigration, l’islam achève l’oeuvre de la Révolution, faire table rase de l’Occident chrétien.

Telle est l’actualité de la Guerre des gnoses. ».

Et aussi :

Pédo-satanisme et Franc-maçonnerie - Laurent Glauzy

Présentation :

  « Le pédo-satanisme est-il la conséquence de pratiques rituelles liées à une élite maçonnique ?

   Aujourd'hui, Bill Schnoebelen, ancien haut-représentant de l'Église de Satan, affirme que la Franc-maçonnerie pratique le pédo-satanisme comme rite initiatique du 33e degré du Rite écossais ancien et accepté.

   Dans Morals and Dogma, en 1871, Albert Pike, un des « pères » de la Franc-maçonnerie, atteste que « la religion devrait être, pour nous tous, initiés de hauts grades, maintenue dans la pureté de la doctrine luciférienne. Oui ! Lucifer est Dieu. » Et, en 1900, le grand mage Aleister Crowley, initié au 33e degré, avoue dans Magick in theory and practice, le sacrifice de cent cinquante enfants par an, entre 1912 et 1928. 

   D'ailleurs, en 1941, la police trouve le cadavre d'une fillette dans une loge, à Béziers. En 1998, des squelettes d'enfants sont découverts sous la maison londonienne de Benjamin Franklin, rédacteur de la Constitution américaine, Franc-maçon et adepte du Hell Fire Club.

   Le pédo-satanisme serait donc une pratique partagée par une élite maçonnique transmettant le pouvoir à des politiciens et des financiers ayant les mêmes valeurs occultes. Telle est la certitude du Dr Cecilia Gatto Trocchi, anthropologue, elle ajoute qu'en quelques décennies, la société a évolué d'une logique matérialiste et communiste vers une spiritualité satanique et maçonnique.

   L'auteur, Laurent Glauzy, démontre notamment les relations ayant existé entre Buckingham Palace et le pédomane et nécrophile anglais Jimmy Savile. En 1990, Jean-Paul 2 décore cet « ami » des loges, de l'Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand. Est-ce un hasard ? Don Luigi Villa, fils spirituel de Padre Pio et ancien agent de renseignement du Vatican, dénonçait l'influence satanique des « papes » depuis « Vatican II ».

   Pour leur part, les grands médias se gardent bien de reprendre les accusations de pédo-satanisme enregistrées par les magistrats du Tribunal International contre les Crimes de l'eglise et de l'Etat, portant contre plusieurs familles royales et politiciens, comme le néerlandais geert Wilders, associé de Marine Le Pen au Parlement européen.

   Il ne fait aucun doute que ces pages dérangeront les convictions conventionnelles. »

Une recherche sur le mot « juif » renvoie 92 résultats, depuis des auteurs dont l'engagement contre l'antisémitisme est incontestable (Robert Badinter, Robert Paxton et Michaël Marrus) jusqu'à d'autres qui diffusent les préjugés antisémites, quand ils n'en sont pas à la source (Hervé Ryssen, Léon de Poncins1, Gilad Atzmon2, Serge Thion3).

Cette librairie en ligne est ou a été recommandée par 25 sites, dont 20 d'extrême-droite (Carl Lang, NDP, Renouveau français).

1 Essayiste français (1987-1975) dénonciateur de complots juifs, francs-maçons, etc..

3 Auteur négationniste.

 

Partager cet article

Commenter cet article