Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Hocine Aït Ahmed, un homme aimé par la nation (Fayçal Megherbi)

4 Janvier 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Hommages, #Algérie (1830-1962), #Algérie, #Maghreb

Ce vendredi 1er janvier 2016, l’eternel opposant du régime algérien et l’infatigable militant des droits de l’homme et des libertés fondamentales a été inhumé dans son village natal d’Ath Ahmed à Tizi-Ouzou.

Hocine Ait-Ahmed a, tout au long de sa vie, servi son peuple. A la suite de sa mort, ce peuple lui a rendu un hommage historique. A travers ces funérailles, le peuple algérien a fait preuve d’un geste de reconnaissance exemplaire. Il a honoré la mémoire du père de la révolution algérienne.

Le peuple sait qu’Ait Ahmed l’avait, durant tout son parcours militant, servi avec intégrité. Ait Ahmed, l’homme qui a toujours aimé et respecté son peuple, a voulu lui donner le pouvoir de faire par lui-même tout ce qu'il peut bien faire.

Hocine Ait-Ahmed, Mohamed Boudiaf, et les autres pionniers de la révolution algérienne ont contribué à travers leur engagement militant et politique à libérer le peuple algérien de l’oppression coloniale. Le point commun de ces hommes était le désintéressement. Pour eux, la révolution de novembre 1954 était un devoir. Ils militaient sincèrement pour l’intérêt de l’Algérie. Le peuple l’a retenu.

C’est pour cette raison, des milliers de citoyens sont venus, de toutes les régions du pays, dans son village natal, pour l’honorer et lui rendre un dernier hommage. L’attitude du peuple algérien devant le parcours révolutionnaire et politique de cet homme, restera dans l’histoire de notre pays.

Ait Ahmed, le militant intègre, a tenu, à travers son refus d’être inhumé à El Alia, faire passer un message politique fort à l’encontre de ceux qui ont, depuis l’indépendance, gouverné l’Algérie. Il voulait, en effet, leur dire : votre gouvernance de l’Algérie postcoloniale est un cumul d’échecs politique, économique et social.

Le peuple algérien l’a compris, c’est pourquoi, ils étaient des milliers de citoyens à vouloir, aujourd’hui, saluer la mémoire de cette figure nationale historique.

Fayçal Megherbi

militant et avocat

Partager cet article

Commenter cet article