Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Lacapelle, des multinationales à la direction du FN (La Horde)

12 Janvier 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Front national

Lacapelle, des multinationales à la direction du FN (La Horde)

Dans un communiqué du 7 janvier (le blog Droites extrêmes avait vendu la mêche la veille), Nicolas Bay, secrétaire national du Front national, a annoncé l’arrivée dans l’organigramme du FN d’un nouveau secrétaire national aux fédérations et à l’implantation, Jean-Lin Lacapelle, vice-président du groupe FN au conseil régional d’Ile-de-France, qui devient ainsi secrétaire général adjoint. Une nomination logique pour ce proche de Marine Le Pen, mais qui est aussi un grand copain de Chatillon et Loustau, peuvent s’il en étaient que les anciens du GUD qui n’ont rien renié de leurs idéaux de jeunesse, antisémitisme en tête, sont toujours en bonne place au sein de la direction du FN…

Celui qui se présente comme « un défenseur de la famille, de notre patrie et de nos racines » est un proche de Marine Le Pen, un pur produit FN, comme le montre son parcours. Né en 1967, Jean-Lin Lacapelle, après un service militaire long[1] et être sorti de l’École des Cadres de Neuilly-sur-Seine, va travailler pour plusieurs groupes comme Danone (de 1991 à 1999), Cadbury (1998-2009) ou l’Oréal (de 2011 à l’automne 2015).

Parallèlement, il adhère au Front national en 1984, au moment où le parti de Jean-Marie Le Pen commence sa percée électorale et médiatique. Responsable de la 4ème circonscription de l’Eure-et-Loire, puis secrétaire départemental de la fédération du Loiret en 2000, il est élu conseiller régional du Centre aux élections de 1998, un poste qu’il conserve jusqu’en 2010. La même année, aux côtés de Louis Aliot, Guillaume Vouzellaud (rédacteur en chef du site Nations Presse Info) et Nicolas Gauthier, Lacapelle fonde l’association Génération Le Pen, dont il deviendra le vice-président en juillet 2002.

Depuis peu, Jean-Lin a décidé de changer de crémerie en abandonnant son poste chez l’Oréal pour le FN (c’est vrai qu’il le vaut bien). On peut noter au passage que cet engagement sans faille au service du « capitalisme mondialisé » pendant plus de 25 ans, qui n’est pas franchement compatible avec l’opposition de facade du FN aux multinationales (cf. sa campagne conte le TAFTA), est toujours parfaitement assumé par l’intéressé qui, sur le site « libéral-conservateur » Nouvelles de France, rappelait il y a un mois à celles et ceux qui feindraient de l’oublier que « Le Front National est résolument pour l’économie de marché et la libre entreprise ».

Quoiqu’il en soit, sa montée en grade dans l’appareil n’a rien de bien surprenant. Plus intéressant, la nomination de Lacapelle est une preuve de plus de la promixité de la direction du FN avec ceux qu’on appelle « les anciens du GUD », des personnalités qui se caractérisent à la fois par un certain sens des affaires, y compris à la limite de la légalité, et un engagement à l’extrême droite la plus dure non seulement jamais démentie mais toujours assumé.

Le mois dernier, lors du meeting du FN salle Wagram à Paris : le meeting de Wagram le mois, de gauche à droite : Sébastien Chenu (ex-UMP), Jean-Lin Lacapelle, Jordan Bordella (le petit chéri de Kelly Betesh), Jean-Marc Dubois, Karim Ouchikh (SIEL), et… Axel Loustau.

En effet, comme on peut le voir sur les copies d’écran ci-dessous, Frédéric Chatillon et Axel Loustau, ses deux principaux représentants, sont en effet très proches de Jean-Lin Lacapelle, qui, en tant que tête FN aux régionales de 2015, avait placé Loustau comme n°3 sur sa liste.

Il y a un an, Marine Le Pen avait déjà choisi un autre copain de son grand ami Chatillon, Édouard Ferrand, pour remplacer Aymeric Chauprade comme député européen. Comme par hasard, Ferrand et Lacapelle se connaissent bien eux aussi, puisqu’en 2003, il publiait avec lui Sur tous les fronts, un petit bouquin de 200 pages qui retracent les itinéraires d’une dizaine de militants front national… On le voit, les « anciens du GUD » continuent à placer leurs pions ds l’organigramme : si ça continue, ils vont finir par être le véritable « cabinet noir » de Marine Le Pen. Une perspective qui fait plutôt froid dans le dos, en cas d’accession au pouvoir…

La Horde

Après avoir fait son service militaire dans le 27ème bataillon de Chasseurs alpins, il prolonge son service et part comme casque bleus au Liban durant 6 mois, à Naqoura.

Lacapelle, des multinationales à la direction du FN (La Horde)

Partager cet article

Commenter cet article