Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Le boycott des produits des colonies israéliennes fait de nouveau débat

21 Janvier 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine BDS

La condamnation par le premier ministre des appels au boycott des produits israéliens fait réagir les organisations pro palestiniennes.En débat, la légalité des relations économiques entre l’Europe et les colonies des Territoires occupés.

Par Antoine D’abbundo, le 19/01/2016 à 17h55

Si les appels au boycott des produits israéliens fabriqués dans les colonies de Cisjordanie occupée font régulièrement débat, les propos tenus lundi 18 janvier par Manuel Valls devant Les Amis du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) ne risquent pas d’éteindre la polémique.

Le chef du gouvernement n’a pas mâché ses mots. « On voit très bien comment on est passé de la critique d’Israël à l’antisionisme et de l’antisioniste à l’antisémitisme. Il y a là quelque chose qui participe d’un climat nauséabond », a souligné Manuel Valls, promettant de « prendre des dispositifs », alors que la France est l’un des seuls pays où des militants pro-boycott peuvent être poursuivis devant la justice.

En ligne de mire, le mouvement « Boycott, désinvestissements, sanctions » (BDS), né en territoire palestinien en 2005 qui a depuis développé un réseau international, notamment en France. « Fin de l’occupation, pleine citoyenneté pour les Palestiniens d’Israël, droit au retour pour les exilés sont nos trois revendications. Pour les faire valoir, nous nous inspirons de la lutte anti-apartheid menée en Afrique du Sud et réclamons la mise au ban, dans tous les domaines – économique, culturel, sportif… – de l’État d’Israël », explique Imen Habib, coordinatrice de BDS.

Des campagnes pour dénoncer la situation dans les territoires palestiniens occupés

Partager cet article

Commenter cet article