Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Libye : dix choses à savoir pour comprendre (Assawra)

15 Janvier 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Maghreb, #Libye

Libye : dix choses à savoir pour comprendre (Assawra)

« Chaos », « bourbier » et autres qualificatifs apocalyptiques sont les mots systématiquement accolés à la Libye depuis plusieurs années. Dans la foulée des révolutions tunisiennes et égyptiennes, la Libye a succombé au virus du printemps arabe le 17 février 2011. Cinq ans plus tard, la Libye apparaît désormais comme une zone de djihad, un lieu où Daech décapite vingt-et-un coptes sur la rive méditerranéenne en toute impunité, un pays qui ressemble à une litanie d'attentats commis par des fractions indéterminées, toutes plus islamistes les unes que les autres. Pour ses voisins immédiats, six pays frontaliers, elle est un danger permanent. Le ministre de la défense français, Jean-Yves Le Drian, estime dès 2014 que « le sud de la Libye est devenu un hub terroriste »(*). Pour comprendre la Libye de 2016, une plongée dans son Histoire récente s'impose. Quand Kadhafi prend le pouvoir en 1969, via un coup d'Etat, il a 27 ans. Ce révolutionnaire, qui se définira comme « socialiste » et « athée » dans son Livre vert, n'utilisera jamais ses pouvoirs pour développer son pays. « Pour que tout change, il faut que rien ne change » faisait dire Tomaso Di Lampedusa au « Guépard ». Clanique la Libye était, clanique elle le demeurera. On dénombre plus de 140 clans, une trentaine de tribus. Les plus importantes sont les Warfallah, les Megariha, les Zouaya… Et les Touaregs (un demi-million) sont une clé de voûte. Une structuration de la Libye qui explique, pour partie, sa déstructuration actuelle. Kadhafi n'a jamais bâti une nation avec une armée nationale, des institutions viables, une Constitution – le pays n'en a toujours pas dans l'attente des travaux de l'Assemblée constituante élue en février 2014. Un territoire trois fois plus vaste que la France, dix fois moins peuplé, riche de son pétrole. La majorité des libyens vivent sur la côte méditerranéenne.

Quid de l'héritage de Kadhafi ?

lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article