Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Syrie. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’opposition (Aron Lund)

5 Janvier 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Syrie, #Proche et Moyen-Orient

Si la crise qui s’est aggravée entre l’Iran et l’Arabie saoudite compliquera les efforts internationaux pour l’ouverture de négociations sur la Syrie, l’un des principaux obstacles reste la division de l’opposition dont ont témoigné les trois conférences qui se sont tenues à Damas, dans le Kurdistan syrien et à Riyad.

La résolution du Conseil de sécurité des Nations unies, adoptée pour la première fois à l’unanimité vendredi 18 décembre après presque cinq ans de guerre en Syrie — et qui prévoit une laborieuse feuille de route pour une sortie de crise par étapes de paix avec le régime — a vu le jour après trois conférences de représentants autoproclamés de l’opposition. La première s’est tenue à Damas, la deuxième dans le Kurdistan syrien et la troisième dans la capitale saoudienne, Riyad, principal soutien aux forces anti-régime. Cette résolution laisse entiers le problème du sort du président syrien Bachar Al-Assad et celui de la composition de la délégation de l’opposition aux futurs pourparlers.

Prévues en principe pour la fin janvier, les négociations de paix doivent encore faire face à de nombreux périls liés à l’évolution de la situation politico-militaire, comme l’a montré l’assassinat vendredi de Zahran Allouche, chef de l’un des plus importants groupes djihadistes, Jaish Al-Islam (L’Armée de l’islam), soutenu par l’Arabie saoudite, ainsi que douze dirigeants de sa mouvance, dans l’arrière-pays de Damas. Cet évènement constitue un choc d’autant plus potentiellement déstabilisateur que ce groupe armé était représenté à la conférence de Riyad.

Sous l’œil de Damas

lire la suite :

 

Partager cet article

Commenter cet article