Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Le Parti Nationaliste Français : du neuf avec du vieux (La Horde)

14 Mars 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Antisémitisme et négationnisme

Le Parti Nationaliste français (PNF) réunit son « haut conseil » à Lyon aujourd’hui, tandis que sa première apparition publique de l’année (la « fête des patriotes ») vient d’être interdite ce même jour, permettant à ce groupuscule de sortir brièvement de l’anonymat où il végétait jusqu’à présent. En effet, son actualité récente se résumait à l’interpellation mi-février de ses militants dans le cadre d’une enquête sur des dégradations commises sur un centre de culte musulman en novembre dernier à Elne, dans les Pyrénées-Orientales. C’était seulement quelques jours à peine après la création de ce groupuscule qui, en dépit d’un héritage nationaliste conséquent, peine à trouver sa place et se trouve concurrencé sur son terrain par une Action française en plein essor…

Mi-février, le PNF a pour la première fois depuis sa création les honneurs de la presse locale. « Dehort Islam », « France blanche », « white power » et croix celtique, des graffitis tracés en novembre 2015 sur le tout nouveau centre de culte musulman d’Elne : tout le folklore (orthographe approximative comprise) de l’extrême droite traditionnelle, et c’est donc assez logiquement que les flics sont allés sonner à la porte des militants du Parti Nationaliste Français (PNF) du coin, d’autant qu’ils avaient lancé début février une page Facebook contre la construction d’une mosquée dans la ville. Ce parti se veut en effet la nouvelle structure légale de l’Œuvre française (OF), dissoute en juillet 2013 suite au meurtre de notre camarade antifasciste Clément Méric. Alors que le parti avait été lancé en grande pompe le 31 octobre dernier, dans l’espoir de permettre à nos nostalgiques de Vichy de retrouver une place dans le paysage politique, c’est la rubrique des faits divers (et pas des plus glorieux) qui leur permet un bref instant de sortir de leur anonymat. À la Horde, nous attendions depuis des mois l’occasion de revenir sur l’apparition de ce « nouveau » parti, et nous commencions un peu à (dés)espérer tant son activité était proche de zéro…

lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article