Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Etat d’urgence : islamo-diversion comme joker (CCIF)

1 Mars 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Islamophobie, #Libertés

« Jusqu’à présent, on ne pouvait pas dire que les principes de la République étaient remis en cause. Mais à partir de maintenant, nous rentrons dans une zone d’incertitude ». Ces mots ont été prononcés avec gravité par le Défenseur Des Droits M. Jacques Toubon, à l’occasion de son dépôt de bilan ce vendredi 26 février sur la « première période » de l’état d’urgence. Les griefs justifiant une telle déclaration ne manquent pas.

Questions sur les défaillances des services de renseignement et de l’échec de la stratégie anti-terrorisme adopté depuis 30 ans restées sans réponse, affaiblissement du pouvoir judiciaire au bénéfice des préfets et de la police qui, munis de pouvoir grandement renforcés et sans contrôles multiplient les bavures, violation de la vie privée et décisions arbitraires, la liste pour qualifier la boîte de pandore ouverte par le virage sécuritaire du gouvernement est malheureusement non exhaustive.

Dès lors qu’il est admis que les libertés fondamentales peuvent-être troquées en échange d’une sécurité visible à défaut d’être efficace, il est à craindre que cette liste s’allonge.

Et pour cause, ce qu’ont surtout révélé ces trois derniers mois, c’est une désertion de la responsabilité institutionnelle quant à son rôle de préservation des Droits de l’HommeSi ce glissement a été rendu possible, c’est aussi parce que la normalisation de l’islamophobie et la déshumanisation des citoyens de confession musulmane ont rendues acceptable l’idée qu’on peut se voir se confisquer ses libertés les plus fondamentales, celles de circuler et de travailler librement, sur le fondement d’aucune preuve matérielle. 

  • Les musulmans, premières cibles…
  • lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article