Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Islamophobie par charité chrétienne, une belle journée au pays de l’extrême droite catholique

28 Mars 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Islamophobie

Martine Sevegrand

Journaliste et historienne, spécialiste de l’Eglise catholique.

Dimanche 20 mars, était réunie en grande pompe l’extrême droite catholique au Salon du Livre de l’AGRIF (Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l’Identité Française et chrétienne). Créée il y a trente ans, l’AGRIF a pour but de lutter contre le « racisme anti-français et anti-chrétien ». L’association s’est fait connaître par les multiples procès qu’elle a intentés à des films (comme Amen de Costa Gavras, La dernière tentation du Christ de Martin Scorsese), des expositions (comme celle qui présentait Piss Christ) et des personnes comme Dieudonné (pour ses paroles contre les catholiques), Jacques Lanzmann et, plus récemment Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des Indigènes de la République. Évidemment, l’islam et les musulmans étaient au menu du jour de ce salon du livre un peu particulier.

Bernard Antony, l’homme-orchestre

Celui qui dirige l’AGRIF – et qui l’a fondée – est Bernard Antony, 71 ans, dont l’itinéraire est caractéristique de cette extrême-droite catholique. Partisan de l’Algérie française, en lien avec l’OAS, il a été anti-gaulliste. Il fonda en 1982 le quotidien Présent qui fut un temps le journal des « catholiques du Front national », il fut député européen du Front national de 1984 à 1999. Cependant, inquiet de la montée du « néo-paganisme » au sein du FN, il en démissionna. Bernard Antony redéploya son activité dans les associations qu’il n’avait jamais abandonnées ; il est directeur de deux revues : Reconquête et La Griffe. Aujourd’hui, l’association l’AGRIF est le fédérateur d’une grande partie de l’extrême-droite catholique. Parmi ses vice-présidents, relevons le nom de Guillaume Jourdain de Thieulloy, 43 ans, docteur en sciences politiques, directeur de deux blogs, l’Observatoire de la christianophobie, et d’un autre très visité par les cathos d’extrême-droite, le Salon beige. Notre Guillaume a, de surcroît, déjà écrit plusieurs livres savants. Il est vrai que le grand penseur de cette extrême droite, Jean Madiran, disciple de Charles Maurras, est mort en 2013.

Passé et présent de l’extrême droite

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article