Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Patrick Kanner et la défaite de la pensée (Widad Ketfi)

29 Mars 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Islamophobie, #Police Justice, #"Gauche" décomplexée

Le ministre de la ville, de la Jeunesse et des Sports était l’invité du Grand rendez-vous de Jean-Pierre Elkabbach, Michael Darmon et Françoise Fressoz, dimanche 27 mars. Il s’est livré à l’une des pires interviews de son mandat de ministre.

C’est l’histoire d’une politique qui chaque jour s’enfonce dans la défaite de la pensée. Une histoire triste, dans laquelle des médias accompagnent quotidiennement des hommes politiques dans la médiocrité intellectuelle. Depuis des années, les banlieues, les quartiers populaires, et par extension, les musulmans incarnent les craintes des journalistes et les besoins civilisationnels des politiques. On nous use et nous abuse au gré de l’actualité des agendas politiques. De tout temps, on a dépeint un portrait accablant de ces territoires à forte concentration d’« Autres ». Ces zones peuplées d’individus différents, considérés comme « inférieurs » qu’il convient d’éduquer.

Il est ainsi normal que les représentants politiques soient régulièrement sollicités pour s’exprimer au sujet de ces peuplades dépourvues de parole. Nous comprenons évidemment pourquoi journalistes et politiques passent leur temps à parler de nous, sans nous, comme si nous étions des animaux. Pardonnez alors les lignes qui vont suivre : car si nous sommes encore dépourvus de paroles (grâce à vous), nous ne sommes malheureusement pas encore dépourvus de l’audition. Et nos oreilles saignent.

Interrogé hier par un trio de journalistes dont la médiocrité dépasse l’entendement, le ministre de la ville Patrick Kanner s’est enfoncé dans la défaite de l’intelligence. Extrait :

– Jean-Pierre Elkabbach : « Patrick Kanner, ministre vous avez autorité sur la ville, la jeunesse et les sports. Les trois qui constituent un territoire gigantesque. Il couvre en effet l’urbanisme, les quartiers, l’immobilier, le communautarisme galopant, les jeunes avec ou sans emploi, l’euro 2016, le marathon de Paris, les jeux Olympiques et le sport amateur et on verra pourquoi le sport amateur. Donc la ville les jeunes et le sport connaissent depuis 30 ans beaucoup d’échecs. Ils peuvent être à la fois une des causes des drames d’aujourd’hui et peut-être aussi une des solutions pour demain. Tel est l’enjeu, alors que les enquêtes continuent d’une manière intense à Paris et à Bruxelles, et vous nous direz si le gouvernement auquel vous appartenez est encore capable de faire face aux crises militaires, sécuritaires, économiques et même politiques que nous traversons en ce moment » (…) « Ce qui a frappé les Français, c’est que ce réseau comprenait une cinquantaine de djihadistes terroristes connectés et qu’on les a découverts après les attentats alors qu’on a tous les moyens, les outils.. C’est une faille de qui là ? »

– Patrick Kanner : « C’est une faille de tout un système, on a sous-évalué le mal qui était en train de nous frapper. Il y a eu les émeutes de 2005, il faut pas les oublier ces émeutes urbaines de 2005 qui ont manifestement permis un développement du salafisme. »

lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article