Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

#TousUnisContreLaHaine : le racisme n’est pas un accident, mais un système.

25 Mars 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Antiracisme politique

Marwan Muhammad, directeur exécutif du CCIF, collectif contre l’islamophobie en France, réagit face à la campagne contre le racisme initié par le gouvernement « Tous unis contre la haine » à l’occasion de la Semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme.

Le gouvernement a lancé ce 21 mars une vaste campagne contre le racisme, intitulée « Tous unis contre la haine ». Cette initiative est à saluer : si elle ne devait avoir qu’une utilité, ce serait de rappeler, à l’intention du plus grand nombre, que l’Etat a encore à cœur de combattre les violences et les discriminations racistes. Ou du moins de l’affirmer.

Car dans les faits, cette campagne est lancée la même semaine où le gouvernement fait appel de la décision le condamnant dans le cadre du très suivi procès sur les contrôles au faciès.

C’est le même gouvernement qui fait défoncer les portes de citoyens innocents en pleine nuit et mène près de 4000 perquisitions ciblant principalement des familles musulmanes, pour ensuite faire mine de dénoncer le racisme anti-musulman et l’islamophobie.

C’est le même gouvernement dont la police poursuit une politique de contrôle au faciès et bénéficie d’une impunité quasi-totale dans les cas de bavures, avant de s’empresser de dénoncer les stéréotypes racistes.

C’est le même gouvernement qui affiche sa volonté de faire œuvre de pédagogie sur toutes les formes d’intolérance, alors même que 40% des discriminations et des refus d’accès ont lieu dans des services publics, par manque de formation au respect des droits.

C’est encore ce même gouvernement qui feint d’oublier que les institutions sont les premières discriminantes en matière d’islamophobie. Ces discriminations touchent dans leur très grande majorité les femmes, à hauteur de 88%, et pourtant, elles sont les grandes invisibles de cette campagne.

Ca commence par des mots… ceux des personnes qui, dans l’espace politique et médiatique, ont droit à la parole publique, produisent et légitiment les idées qui donnent une voix au racisme.

Le racisme n’est pas un accident, mais un système.

lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article