Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Yvan Benedetti réactive un groupuscule nationaliste avec le soutien de Jean-Marie Le Pen (Laurent Burlet)

13 Mars 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite

A Lyon, c’est un week-end chargé pour les militants de l’extrême droite radicale. Yvan Benedetti invite notamment les militants du Parti nationaliste français (PNF). Deux ans après la dissolution de l’Oeuvre française et des Jeunesses nationalistes d’Alexandre Gabriac, la réactivation de ce nouveau groupuscule montre l’efficacité toute relative de ce type de mesure administrative.

Ce samedi à Lyon, l’extrême droite nationaliste va alterner festivités et travaux militants. Une « fête des patriotes » aura pour thème « Halte à l’invasion, foutons-les dehors », suivie dimanche du premier « haut conseil nationaliste » du Parti nationaliste français.

Le lieu de ces réunions reste inconnu mais, dans les deux cas, c’est Yvan Benedetti qui invite. Rien de surprenant. Malgré la dissolution en juillet 2013 de l’Oeuvre française et des Jeunesses nationalistes, Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac nont jamais cessé leurs activités politiques.

Chose nouvelle, ils se sont dernièrement rapprochés d’autres nationalistes pour réactiver un groupuscule.

Dans un communiqué délivré ce vendredi en début d’après-midi, le préfet du Rhône, Michel Delpuech, annonce avoir pris un arrêté préfectoral interdisant pendant tout le week-end, dans le département du Rhône, « tout rassemblement, manifestation ou réunion sur la voie publique » en lien avec cette « Fête des patriotes » :

« Cette interdiction est justifiée par le fait que cette initiative, qui n’a fait l’objet d’aucune déclaration, fait apparaître la participation de dirigeants de mouvements dissous tels que « l’Oeuvre française » et « les Jeunesses nationalistes », qu’elle présente dans le contexte actuel un réel risque de trouble à l’ordre public, et qu’elle véhicule des messages contraires aux valeurs de la République ».

En clair, l’extrême droite radicale ne pourra pas parader dans les rues de Lyon ce week-end.

Il s’agit d’une mesure préfectorale préventive : les nationalistes n’avaient pas prévu de manifester ou de se rassembler sur la voie publique.

La « refondation » du Parti nationaliste français avec Jean-Marie Le Pen pour soutien

lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article