Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Piège grossier : à qui le dis-tu Joffrin ? (Leyla Larbi et Sihame Assbague)

9 Avril 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Islamophobie, #Antiracisme politique, #"Gauche" décomplexée

 

Leyla Larbi

Militante au Labo Décolonial

Sihame Assbague

Journaliste par obligation.

Dans le cadre du processus de #LiberAction visant à corriger les erreurs factuelles, les déformations et insinuations douteuses du dernier dossier « antiracisme » de Libération, nous avons décidé de réécrire tous les articles. L’édito de Laurent Joffrin, paru dans le dossier du 4 avril 2016, a ici été retravaillé. L’exercice de style consistant à garder la structure et la ligne directrice du premier article, le choix a simplement été fait d’inverser le paradigme. Nous laissons aux frères et sœurs de lutte le soin de déconstruire le communautarisme blanc de l’éditorialiste dont le billet a clairement démontré qu’il défendait « les siens ».

Ils luttent contre le racisme : qui peut s’en plaindre ? Dans l’absolu, ils ont raison de se mobiliser, d’alerter l’opinion, de dénoncer préjugés, agressions et discriminations. Les violences physiques ou morales motivées par la haine raciste, les discours et actes politiques négrophobes, islamophobes & romophobes, les stéréotypes et amalgames relayés par les médias (dont Libération) sont suffisamment nombreux pour que des militants interviennent en soutien de Noirs, de musulmans ou de Rroms, attaqués parce qu’ils sont Noirs, musulmans ou Rroms. Pourtant l’antiracisme que nous connaissons, celui qui se drape sous les apparats trompeurs de l’universalisme républicain et qui dispose de relais bien placés dans les principaux groupes de presse français, pose plusieurs questions. D’abord parce qu’il est (in)volontairement communautaire. Les antiracistes universalistes (qui sont très majoritairement blancs [1], cqfd) non-musulmans défendent les musulmans, ils défendent les Noirs, ils défendent les Rroms. Ainsi les antiracistes universalistes (qui, rappelons-le encore, sont très majoritairement blancs) s’occupent des paroisses (et des mosquées), des clochers (et des minarets), des origines de tout le monde. Au nom d’un nécessaire universalisme ? Certes.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article