Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

En Europe, 354 organisations de droits de l’Homme, associations religieuses, syndicats et partis politiques demandent à l’UE de défendre leur droit au BDS

24 Mai 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine BDS

Communiqué de presse : 18 mai

En Europe, 354 organisations de droits de l’Homme, associations religieuses, syndicats et partis politiques demandent à l’UE de défendre leur droit au BDS

Plus de 300 organisations de défense des droits de l’Homme et de la solidarité, associations religieuses, syndicats et partis politiques de toute l’Europe ont appelé l’UE à observer ses responsabilités juridiques et à tenir Israël pour responsable de ses violations des lois internationales et à défendre le droit des individus et des institutions à prendre part au mouvement dirigé par les Palestiniens de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) pour la justice et l’égalité.

Les signataires de la lettre demandent à La commission européenne de « présenter les lignes directrices sur les droits de l’Homme garantissant la liberté d’expression et le droit de boycotter et d’utiliser tous les autres moyens dont vous disposez pour soutenir les citoyens européens dans leur lutte pour défendre les droits fondamentaux ».

Faute d’arriver à stopper la croissance du mouvement BDS, Israël a lancé une attaque sans précédent contre le mouvement BDS pour la liberté, la justice et l’égalité des Palestiniens.

L’imposante liste de 354 signataires comprend : Transform ! Europe – réseau européen de 28 organisations européennes de 19 pays, le Congrès des Syndicats Irlandais, la Fédération Unie des Syndicats Norvégiens, le Parti de Gauche en France, Podemos en Espagne, l’Entraide Religieuse de Norvège, la branche flamande d’Oxfam en Belgique, la principale coalition d’ONGs belges CNDD 11.11.11, Défense des Enfants en Belgique, Greenpeace en Allemagne, le mouvement international catholique pour la paix Pax Christi en Belgique, et la principale ONG catholique française Terre Solidaire. Voyez ici la lettre et la liste complète des signataires.

A la demande d’Israël, des gouvernements européens, dont le Royaume Uni et la France, introduisent une législation anti-démocratique et prennent des mesures répressives pour saper le mouvement BDS. En France, une militante a été arrêtée simplement parce qu’elle portait un t-shirt BDS.

L’envoyé spécial de l’UE en Israël a récemment été critiqué pour avoir participé à une conférence anti-BDS à Jérusalem où des ministres du gouvernement israélien ont proféré des menaces contre les militants BDS.

Israël a également infligé une interdiction de voyager au cofondateur du mouvement BDS Omar Barghouti, après que des menaces à peine voilées de violence physique aient été lancées contre lui par des ministres du gouvernement israélien, ce qui a poussé Amnesty International à exprimer son inquiétude « pour la sécurité et la liberté du défenseur des droits fondamentaux des Palestiniens Omar Barghouti ».

La répression de l’État d’Israël contre les défenseurs des droits de l’Homme et le mouvement BDS a pour but de le protéger contre sa mise en cause pour ses violations de la législation internationale. Israël s’est vanté ouvertement d’espionner les militants BDS dans tous les pays.

Riya Hassan, Responsable des Campagnes Européennes pour le Comité National BDS Palestinien, la plus large coalition d’organisations palestiniennes qui dirige et soutient le mouvement BDS, a dit :

« Plutôt que d’aider Israël dans sa répression contre le mouvement BDS, il est temps pour l’UE de faire face à ses obligations envers la législation internationale et de tenir Israël pour responsable de ses violations de la législation internationale. L’UE doit défendre le droit des citoyens européens, palestiniens et israéliens de défendre les droits de l’Homme et de prendre part au mouvement non-violent BDS. »

Aneta Jerska, coordinatrice de la Coordination Européenne des Comités et Associations pour la Palestine (ECCP), l’une des organisations signataires du communiqué, a dit :

« C’est encourageant de voir tant d’organisations de la société civile européenne et de ses organismes représentatifs déclarer publiquement leur soutien au droit de participer au mouvement BDS qui vise à rendre Israël responsable de ses violations de la législation internationale et des droits de l’Homme.

« Cela montre avec force que l’opinion publique européenne considère de plus en plus BDS comme une manifestation de la liberté d’expression. Nous continuerons à nous battre pour mettre fin à l’injuste système d’oppression d’Israël sur le peuple palestinien. »

Traduction : J. Ch. pour l’Agence Média Palestine

Enough with the criminalisation of the BDS movement for justice in Palestine!

Let's support right to boycott!

Why this is important:

The French High Court

has upheld the conviction of activists who called for the boycott of Israeli products

The British government

is implementing a new set of rules that will make it harder for local councils and

other public bodies including universities to make ethical procurement or investment decisions.

The Israeli Intelligence Minister

Yisrael Katz said at the largest Israeli anti-BDS conference, held on

March 28 in Jerusalem, that Israel should engage in “targeted civil eliminations” of BDS "leaders" with the help of Israeli intelligence

All over the world, non-violent grassroots activists are under threat!

Petition:

Dear Mr Juncker – President of the European Commission

Dear Mrs Astola – Director General of the DG Justice and Consumers of the EC

We, the undersigned citizens of Europe are deeply alarmed by the ongoing attempts by some European governments to criminalise political activism against Israeli violations of international law.

The Israeli Intelligence Minister Yisrael Katz said at the largest Israeli anti-BDS conference, held on March 28 in Jerusalem, that Israel should engage in “targeted civil eliminations” of BDS "leaders" with the help of Israeli intelligence. That was at the very same conference at which EU Ambassador to Israel was participating alongside the settler leaders. It is seriously alarming when government ministers anywhere make such threats against human rights defenders!

We wish to express our outrage at such an incitement and attacks on civil rights and seeking your support in upholding the basic rights for European citizens for a freedom of speech and expression in support for the Palestinian people and/or other people worldwide to defend their fundamental rights.

In addition we'd like to recall the statement from the Swedish foreign ministry re-affirminEng basic democratic principles by saying that BDS “is a civil society movement” and that “governments should not interfere in civil society organization views”.

The International Covenant on Civil and Political Rights (ICCPR) affirms the right to hold opinions without interference and the right to freedom of expression. These rights are interrelated and are the foundation of other rights, including the rights to freedom of assembly and association. Accordingly, the Human Rights Committee has affirmed that the holding of an opinion should not be criminalized.

The European Union have to uphold its legal responsibilities, including by defending against illegitimate attacks against individuals, groups, and institutions involved in BDS movement, and to hold Israel accountable for its violations of international law.

We, the undersigned European citizens strongly believe that your role in the European Commission is of the highest importance in this case. Therefore we call on you to introduce the human rights guidelines guaranteeing freedom of speech and right to boycott and to use all other means you have in your disposal to support European citizens in their struggle to uphold basic human rights.

Your sincerely,

Signed:

 

Signataires français

51. Union syndicale Solidaires – trade union, France

52. Federation syndicale unitaire – trade union federation, France

53. Parti de Gauche - political party, France

54. Parti communiste français (PCF) – political party, France

55. Ensemble ! - political party, France

56. Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - political party, France

57. Parti des Indigènes de la République (PIR) – political party, France

58. Mouvement Jeunesse Communiste de France (MJCF), France

59. CCFD-Terre Solidaire (Catholic Committee against Hunger and for Development-Terre Solidaire) – NGO, France

60. Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine - NGO

61. Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine – AURDIP, France

62. Collectif Palestine71, France

63. Collectif Chalon Palestine, France

64. Association France Palestine Solidarité (AFPS), France

65. CCIPPP34, France

66 Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine, France

67. CoordinationBDS37, France

68. French Jewish Union for Peace – UJFP, France

69. BDS France

70. Comité De Vigilance Pour Une Paix Réelle Au Proche-Orient, France

71. Organisation Femmes Egalité, France

72. La Courneuve-Palestine, France

73. Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples,

MRAP, France

74. Forum Palestine Citoyenneté, France

75. Parti Communiste des Ouvrier de France (PCOF), France

76. Women in Black (Femmes en noir), France

77. AITEC, France

78. Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5°, Paris (CJPP5), France

Partager cet article

Commenter cet article