Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Munich 1972 : qui a tué les athlètes israéliens ?

17 Mai 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine

Munich 1972, selon la presse israélienne et l'avocat des familles des athlètes : les balles qui les ont tués n'étaient pas palestiniennes mais celles de la police allemande.

Huit questions énervantes posées aux falsificateurs qui ont censuré "Munich : A Palestinian Story", auxquelles ils ne sauront pas répondre !

"Munich : A Palestinian Story", de Nasri Hajjaj, réalisateur libanais d’origine palestinienne, devait être projeté ce 16 mai au Palais des Congrès de Cannes. A la suite d'un courrier du Conseil français des institutions juives de France (CRIF), il a été annulé.

Alors que la version donnée par ce film est pourtant confirmée par 2 des principaux titres de la presse israélienne. En effet le 16 juillet 1992 dans le Jérusalem Post et le 23 juillet 1992 dans le Yédiot Aharonot, selon un rapport des médecins légistes allemands en date du 6 septembre 1972, auquel l’avocat des familles des victimes avait eu accès, on a appris ce que certains disaient depuis 1972, à savoir: les balles qui ont tué les Israéliens étaient bien des balles de la police allemande tirées pendant l'assaut et non celles des Palestiens.

1-Comment expliquer qu'une fois les négociations conclues, alors que le commando palestinien et ses otages partaient vers les hélicoptères qui devaient les amener au boeing en partance pour Alger, les policiers allmends aient commencé à tirer alors que tout se passait selon l'accord ( ce que montre le film de Spielberg). Les membres du commando ayant confiance dans les négociations menées par le consul d'Algérie à Munich. Qui et pourquoi a t-on donné l'ordre d'attaquer ?
-Est ce parce que Golda Meir avait à maintes reprises exprimé son refus absolu de négocier avec les terroristes quoi qu'il en coûte ?

2-Israël prétend avoir initié une vague d'élimination de dirigeants palestiniens après Munich mais alors comment expliquer que Ghassan Kanafani, dirigeant du FPLP a été assassiné à Beyrouth, le 8 juillet 1972 avec sa nièce ( attentat reconnu par le Mossad, 12 ans après ) ou encore comment expliquer la troisième tentative d’assassinat contre Anis Sayegh, directeur du centre d'études et de recherche palestinien le 19 juillet de la même année à Beyrouth, tout cela bien avant l'affaire de Munich ?

3-Comment justifier que des bombardements des camps palestiniens du sud Liban avaient lieu régulièrement sans condamnation internationale, bien avant l'opération de Munich, et qu'obtenir leur arrêt était même là un des motifs de l'opération ménée par les Palestiniens ?

4-Pourquoi cacher que l'intention des Palestiniens était d'obtenir la libération de 200 militants emprisonnés, de même que contraindre Israël a cessé de bombarder les camps de réfugiés du Liban ?

5-Prés de 200 palestiniens la plupart des civils seront tués à titre de représailles dans les bombardements israéliens des camps de réfugiés du Liban. Pourquoi s'en prendre à des civils ?

6-Mais surtout comment expliquer le refus des autorités allemandes de révéler publiquement les rapports d'autopsie ?

7-Pourquoi le journal Le Monde qui aujourd'hui aboie avec les autres ne révèle pas sa 1ere couverture des évènements, le lendemain de l'affaire où il donnait effectivement cette version ? Il changera tout le lendemain. D'ailleurs celle ci peut être facilement consultable aux archives de pressse des bibliothèques parisiennes.

Ajoutons enfin qu'aucun des nombreux représentants palestiniens assassinés en représailles après Munich n'avait le moindre lien avec l'opération. Excepté Abou Yiad. Pourquoi cela non plus n'est il pas dit ?

YB

Partager cet article

Commenter cet article