Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

La conférence française est « une attaque contre les droits des Palestiniens » (Khaled Barakat)

3 Juin 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine

Suite aux informations sur la tenue d’une conférence ministérielle organisée par le gouvernement français pour discuter d’une « initiative » pour une « conférence de paix » sur la Palestine, le Front populaire pour la Libération du la Palestine a interrogé l’écrivain palestinien Khaled Barakat.

 

Khaled Barakat a déclaré : « Toutes les forces de la résistance palestinienne se tiennent opposées à la soi-disant ’initiative française pour la paix’ » quelle que soit la version proposée. Ils voient clairement [cette initiative] comme une tentative de liquider la cause et les droits du peuple palestinien. »

« Le gouvernement français est, comme les États-Unis, un ’courtier malhonnête.’ La France a une longue histoire colonialiste dans la région et un programme impérialiste en cours, et elle soutient systématiquement l’État israélien d’apartheid et de colonisation. Un tel État ne pourra jamais conduire les efforts nécessaires pour une paix réelle », déclare Barakat.

« Si vous lisez les différentes versions de cette ’initiative’ dont il est question depuis juillet 2015 et même avant, dans toutes les langues - français, anglais, ou en arabe - il apparaît clairement que c’est une recette pour liquider les droits nationaux palestiniens, et en particulier ’le droit au retour’ des réfugiés palestiniens », ajoute Barakat.

Barakat note aussi que selon tous les rapports, l’initiative en question envisage « des échanges de terres, » la prise en compte des « besoins de sécurité d’Israël, » et la réponse au « problème des réfugiés » à travers, tout au plus, un mécanisme de compensation financière.

« Quand le peuple palestinien prendra connaissance de cette initiative, il va tout simplement déchirer le papier sur lequel elle est imprimée. Nous nous opposons à la dite initiative française, non seulement pour son contenu politique, non seulement parce que la France joue un rôle colonialiste et réactionnaire dans la région, mais aussi en raison de la politique française en France. Ces politiques consistent à :
- attaquer le mouvement de solidarité avec la Palestine,
- criminaliser et poursuivre en justice les militants de la campagne BDS soutenant le boycott d’Israël
- maintenir en détention le militant libanais pro-palestinien, communiste arabe : le camarade Georges Ibrahim Abdallah
- pratiquer la ségrégation à l’égard de ses minorités, arabe, africaine ou autre.
Toutes ces politiques et pratiques discréditent le gouvernement français et sa volonté de se présenter comme une force pour la justice ou la paix », dit Barakat.

Interrogé sur le rôle de l’Autorité palestinienne et la visite de Mahmoud Abbas en France, Barakat explique : « Cette ’initiative française’ est aussi dangereuse car elle survient à un moment où les capitalistes palestiniens s’imposent par la force [à la tête de l’Autorité palestinienne]. Il y a une volonté parmi les soi-disant ’dirigeants palestiniens’ d’accompagner cette tendance et de signer un nouvel Oslo. Cependant, nous ne sommes pas seulement confrontés à la menace de ’Oslo 2’, mais à une menace encore pire, puisque cet accord serait censé être ’permanent’ plutôt que ’temporaire’. »

« La nature coloniale de la conférence se reflète dans l’exclusion des Palestiniens de la réunion prévue pour discuter de leur avenir. Je veux dire le peuple palestinien, et non pas l’Autorité palestinienne. Cela nous rappelle la partition de la Palestine contre la volonté du peuple palestinien, l’infâme accord Sykes-Picot, la déclaration Balfour, et d’autres divisions coloniales de la Palestine, de sa terre et son peuple », dit encore Barakat. « L’État colonialiste israélien est le seul bénéficiaire d’un tel projet en Palestine. »

« Cela fait partie d’un ré-alignement de la région dans le cadre d’un projet impérialiste global », ajoute Barakat, qui note également le rôle des régimes arabes réactionnaires dans ce plan. « Les milliards fournis en armes par la France à l’Arabie Saoudite s’inscrivent dans l’implication du régime saoudien réactionnaire dans ce plan de liquidation de la cause palestinienne. »

Nous demandons à Barakat comment faire face à ces projets. Il répond : « Nous appelons tous les mouvements révolutionnaires et populaires de France, les communautés palestiniennes et arabes, les mouvements internationaux pour la justice, à se mobiliser contre la conférence ministérielle organisée pour préparer la soi-disant ’conférence de paix’, et pour la défense de tous les droits du peuple palestinien : le droit au retour, à l’autodétermination et à la libération nationale ».

Sur le même thème :

- Conférence de Paris : une sinistre comédie - 23 mai 2016
- Israël mord la main qui le nourrit - 8 mai 2016

 

22 avril 2016 - FPLP - Vous pouvez consulter cet article à :
http://pflp.ps/english/2016/04/22/t...
Traduction : Info-Palestine.eu

Partager cet article

Commenter cet article