Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Les Palestiniens ne veulent plus de la « ligne molle de l’Autorité » (Lina KENNOUCHE)

12 Juin 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine Mouvement national

Souhail Natour, responsable politique du Front démocratique pour la libération de la Palestine (FDLP) à Beyrouth, analyse le contexte et les implications de l'attaque de Tel-Aviv.

Mercredi soir, deux Palestiniens ont ouvert le feu dans un restaurant fréquenté de Tel-Aviv. Cette fusillade s'inscrit dans le contexte de l'intifada toujours en cours mais qui tend à se radicaliser face à l'impasse existentielle du peuple palestinien. La mutation de la révolution des pierres et sa radicalisation pourraient constituer, à terme, une menace pour l'existence même de la puissance occupante. À travers cet entretien, Souhail Natour revient sur les causes d'un durcissement de la confrontation et ses retombées.

Comment analysez-vous le contexte dans lequel intervient l'attaque de Tel-Aviv ?
Cette attaque s'est produite dans un contexte totalement bloqué. Après l'échec de la conférence de Paris qui s'est soldée comme l'on pouvait s'y attendre par une déclaration de principe en faveur d'une solution à deux États sans le moindre engagement pour imposer concrètement un arrêt de la colonisation, les Palestiniens ont une fois de plus compris qu'aucune pression ne sera exercée par la communauté internationale pour en finir avec le statu quo destructeur. Le sentiment d'impuissance des Palestiniens est aujourd'hui exacerbé par la détérioration du contexte régional, la crise syrienne s'enlise, l'Irak est le théâtre des opérations contre l'EI, la convergence entre l'Arabie saoudite et Israël ont conforté les Palestiniens dans l'idée qu'il fallait agir et rappeler le sinistre sort du peuple palestinien.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article