Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Voici Eva Lion, la youtubeuse nazie qui fait des cupcakes pour Hitler (Vincent Manilève)

3 Juin 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Antisémitisme et négationnisme

Tout en adoptant les codes des autres talents du web, la jeune Canadienne joue-t-elle la carte du trolling pour cacher un discours raciste et antisémite?

Aujourd’hui Eva a décidé de répondre aux questions de ses fans à travers une vidéo de questions-réponses, où elle reprend les messages qu’on lui a envoyés sur Twitter ou YouTube. L’un de ses abonnés lui demande où elle a acheté son costume de lapin, ce à quoi elle répond vêtue d’un autre costume, celui d’un ours polaire: «Le costume de lapin est à la machine à laver, mais j’ai aussi le costume d’ours qui va avec, et un autre de licorne que j’ai eu dans un magasin appelé Urban Planet qui est confortable et mignon et que j’aime trop», répond-elle avec un grand sourire.

«Eva Lion», ou «Evalion», ses pseudos sur internet, pourrait ressembler à n’importe quelle autre youtubeuse de 18 ans: elle prend des vidéos depuis sa chambre ou dans un parc près de chez elle, au Canada, parle de son nouveau vernis à ongles, entretient une relation privilégiée avec ses fans… À un détail près: dans chacune de ses vidéos, elle véhicule un message antisémite, nazi, raciste, homophobe et/ou misogyne. Dans la fameuse vidéo de questions-réponses par exemple, à la question «Comment résoudre le problème juif?», elle répond, très calmement, en faisant référence à la saga Matrix:

«Notre plus grand avantage contre les juifs est qu’on les surpasse en nombre, ils sont en minorité même s’ils ont beaucoup de pouvoir. Nous devons réveiller les gens, leur donner la pilule rouge, leur faire réaliser qui est leur vrai ennemi pour qu’ils puissent les attaquer et que nous puissions gagner.»

Des cupcakes pour son idole nazie

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article