Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Les effarantes déclarations de Gilles Clavreul en Israël (Guillaume Weill Raynal)

8 Juillet 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Racisme, #Israël et le sionisme

En visite à Jérusalem la semaine dernière, le Délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Dilcra) a lié de manière scandaleuse le soutien unilatéral à Israël contre les Palestiniens et la lutte contre l’antisémitisme en France. Sans le moindre rapport avec ses fonctions officielles

Gilles Clavreul, à nouveau…

On va dire que je m’acharne ? Non. C'est lui qui chaque semaine, enfonce un peu plus le clou. La mission républicaine dont il est en charge semble désormais ne devoir plus s’inscrire, à ses yeux, que dans une véritable monomanie pro-israélienne.

Dans mon précédent billet, je m’étonnais de ce que, dans une réunion internationale - à l’OSCE - Gilles Clavreul qui représentait la France ait voté et fait voter pour que la « critique systématique et démesurée d’Israël » soit considérée comme une forme… d’antisémitisme !

Et donc, ça continue.

Nouvel épisode, la semaine dernière, Gilles Clavreul, ès qualité de préfet de la république chargé de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, effectuait un voyage officiel en Israël, « et dans les territoires palestiniens ». Histoire, sans doute, de faire bonne mesure, en ne donnant pas prise au soupçon du deux-poids-deux mesures qui parfois, à tort ou à raison, pèse sur les pouvoirs publics français dès qu'il s’agit des juifs, des musulmans, des arabes, d’Israël etc.

Mais quel était précisément l’objet de ce voyage ? On peut s’interroger car une incroyable confusion a semblé régner autour des thèmes qui y furent abordés. S’agissait-il de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme en France qui - est-il besoin de le rappeler - délimite le champ de compétence du Dilcra ? Mais qu'est-ce que les Israéliens ont à voir avec ça ? Ou du conflit israélo-palestinien ? Auquel cas on se demande à quel titre Gilles Clavreul viendrait empiéter sur le terrain du Quai d’Orsay. En fait… c'était les deux à la fois ! Un méli-mélo tarabiscoté qui en dit long sur la folie instrumentalisatrice qui semble désormais régner à la tête de l’Etat pour tout ce qui touche à ces sujets brûlants.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article