Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Repli identitaire ou ouverture sur le monde : La croisée des chemins des élites françaises (Omar Benderra)

5 Juillet 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Politique française

La récente proposition émise par Nicolas Sarkozy, leader du parti de droite « Les Républicains », de moduler le droit du sol est une illustration éloquente de la dérive populiste de la classe politique française. Selon cet ancien chef d’Etat en campagne électorale permanente, il ne devrait plus y avoir d’automaticité dans l’obtention de la nationalité, mais une simple « présomption », pour les enfants nés sur le territoire français de parents étrangers si ces derniers sont en situation illégale au moment de la naissance de ces enfants ou si ces parents ont un casier judiciaire.

Cette proposition largement symbolique est un aveu nu d’inhumanité et a l’allure d’une sorte de punition collective, tradition coloniale oblige. Il s’agit, pour des raisons uniquement démagogiques, de modifier dans sa substance le principe du droit du sol. Bien évidemment, la formulation de Nicolas Sarkozy destinée à séduire un électorat conservateur de plus en plus attiré par l’extrême-droite, a immédiatement suscité la surenchère.

Certains « Républicains », en effet, préconisent l’abandon pur et simple du droit du sol en contradiction directe avec l’esprit de la République qu’ils prétendent incarner.

Mais de quelle République est-il encore question ? C’est au fil de réorientations successives et dans une atmosphère dégradée marquée par la perte de crédit des élites politiques, que la République française s’éloigne très visiblement des principes de l’Etat social mis en place par la Conseil National de la Résistance après la deuxième guerre mondiale.

La déconstruction progressive mais systématique d’un édifice socio-politique garant des équilibres nationaux pendant des décennies est mise en œuvre avec constance, quelle que soit la couleur des gouvernements, depuis le tournant libéral assumé par François Mitterrand en 1984. C’est bien l’accélération de ce processus qui annule les frontières entre droite classique et gauche de « gouvernement » qui est en jeu sur une scène politique déboussolée et en mal de prise sur le réel. La logique qui préside aux réajustements en cours, dont la Loi sur le Travail, objet d’un bras de fer entre le gouvernement « socialiste » et les syndicats, en est un révélateur significatif.

L’indépendance française en question

- See more at: http://www.libre-algerie.com/repli-identitaire-ou-ouverture-sur-le-monde-la-croisee-des-chemins-des-elites-francaisespar-omar-benderra/04/07/2016/#sthash.NmUdlsLM.dvY3TgFv.dpuf

Partager cet article

Commenter cet article