Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

La déchirure identitaire menace la société française (Éric Dupin)

3 Septembre 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Société française

La fin de l'été a été scandée par une série de faits divers, à commencer par l'affaire des burkinis, dont le retentissement sans commune mesure avec la réalité des faits. Le «vivre-ensemble» est fragile.

Un mois et demi après la tuerie de Nice, la cohésion de la société française est soumise à rude épreuve. Une série de faits divers, qui ont pour point commun un retentissement symbolique sans commune mesure avec la réalité des événements eux-mêmes, sont révélateurs d'une nervosité inquiétante.

Les commanditaires ou les inspirateurs des actes terroristes qui ont frappé la France depuis janvier 2015 se réjouiront assurément de ces tensions qui fragilisent le slogan du «vivre-ensemble». Ils ne pouvaient rêver mieux que l'absurde polémique sur l'interdiction du burkini pour faire croire que la France maltraiterait ses musulmans.

Quelle satisfaction pour eux de voir cette question mineure, mais lourde d'arrière-pensées, semer ses ferments de division jusqu'au sein du gouvernement français! Pour couronner le tout, l'annulation par le Conseil d'Etat de l'arrêté de la commune de Villeneuve-Loubet, dans les Alpes-Maritimes, interdisant ce type de vêtement de bain, a donné le spectacle de pouvoirs publics ayant porté atteinte à des libertés fondamentales.

Faits divers distordus

Le plus extraordinaire reste le décalage inouï entre ces faits divers et leur écho en raison d'interprétations aussi hâtives qu'infondées. La mode de la glose nationale sur le burkini est partie, on s'en souvient, des graves incidents survenus sur la plage de Sisco (Haute-Corse) le 13 août.

Il est cependant vite apparu que les heurts opposant des hommes d'origine maghrébine à des habitants de cette commune n'avaient rien à voir avec un quelconque costume de bain. La violence avait eu pour origine l'agressivité de trois frères, tous connus des services de police pour des infractions de droit commun, qui s'employaient à privatiser la plage.

.

Par la suite, la trentaine d'arrêtés municipaux visant l'interdiction de ce fameux burkini pour de prétendues raisons d'ordre public a contrasté avec le faible nombre de ce type de tenues, au point de désespérer les photographes de presse. À rebours, c'est bien l'interpellation d'une femme portant un voile sur la plage de Nice, le 23 août, qui a créé une émotion au-delà même de nos frontières.

Surinterprétation qui en dit long

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article