Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Quand « Marianne » est enrôlée dans la défense d’Israël. Anatomie d’une enquête raciste. (Michèle Sibony)

12 Novembre 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine BDS

Michèle Sibony pour le Bureau national de l’UJFP, 9 novembre 2016.

Reprenons les événements chronologiquement.

Le 23 juin 2016, la municipalité de Bondy adopte la décision suivante : « Le Conseil Municipal de Bondy se prononce pour l’application du droit international, aussi bien dans son esprit que dans sa lettre, qui déclare les colonies israéliennes en Palestine illégales et décide de ne fournir à sa population que des marchandises et des services conformes à ce droit ».

Le 20 octobre 2016, la municipalité d’Ivry adopte un vœu similaire, s’appuyant également sur l’application du droit international, rappelle « les violations constantes du droit international par l’État d’Israël, l’appel palestinien au BDS pour faire respecter ce droit » et conclut au « droit de ne pas acquérir ni distribuer des produits non conformes au droit international, comme ceux provenant des colonies israéliennes illégales et le droit de ne pas passer contrat avec des entreprises qui bafouent le droit international en ce qui concerne leurs activités dans les colonies israéliennes ».

Dans les deux cas ce sont de fortes majorités des conseils municipaux qui se sont prononcées, selon la règle démocratique et républicaine.

Pourquoi ce vote ? Parce que, de fait et n’en déplaise à certains, ce que l’on appelle la société civile refuse le rapport de domination établi en Israël-Palestine contre le peuple palestinien, refuse l’impunité de l’oppression, et choisit de répondre librement par la campagne citoyenne et non violente du BDS. Il suffit de discuter avec un vendeur de fruits et légumes sur un marché pour s’en rendre compte, les produits israéliens quand ils sont visibles ne se vendent plus.

Ivry comme Bondy prennent acte de ce mouvement pacifique qui revendique l’application du droit, comme chemin vers l’égalité.

C’est là qu’interviennent les remugles. Une certaine presse idéologique au service d’une vision du monde qui veut achever d’écraser l’opprimé, d’évacuer le réfugié, de stigmatiser le Rrom, le musulman, … la liste est longue, cette presse-là se réveille et attaque. La même presse qui dort pendant les bombardements de civils à Gaza, les emprisonnements politiques, les assassinats ciblés, la colonisation et l’occupation illégales des territoires palestiniens, les démolitions de maisons, l’accaparement de l’eau... là aussi la liste est longue.

L’« article » de Martine Gozlan du très laïque et très républicain Marianne, (qui se qualifie d’ « enquête » (!)) commence très fort : sur proposition d’un élu qui avait justifié les attentats du 13 novembre, [1] suit la photo de l’élu qui a le tort visible d’être basané.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article