Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Après la banalisation de l’islamophobie, une immonde parole faisant le jeu des antisémites non sanctionnée (Les crises)

28 Décembre 2016 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Antisémitisme et négationnisme, #Islamophobie

Pour tout vous dire, je suis de plus en plus stupéfait de mon pays, de sa presse, de son gouvernement.

Vous savez que parmi les causes qui me touchent figure la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, comme contre toutes les haines en général. Ce n’est pas l’objectif premier de ce blog, mais, évidemment, cela transparaît à l’occasion quand je considère qu’il y a un vrai problème, impactant pour l’avenir.

L’affaire Zemmour

Vous vous rappelez donc de ma mobilisation dans « l’affaire Zemmour » en septembre dernier, qui était surtout une « Affaire Banalisation de propos inacceptables dans la Presse ». (Je vous renvoie sur cette courte vidéo de synthèse des propos, retranscrits en intégralité ici)

J’en profite au passage pour clore ce sujet par deux points. Le premier est de vous mettre une deuxième vidéo  de Rachida Dati d’octobre, qui a été à peu près la seule à soulever le problème – admirez la réaction mythique de la journaliste face à un début de remise en question éthique…

La seconde est de vous informer que, suite au succès de ma pétition (60 000 signatures), j’avais écrit pour la signaler aux 400 parlementaires de la majorité, leur demandant s’ils comptaient faire quelque chose. Bilan : 6 mails en retour style « oui, bravo, le racisme c’est mal »… et rien de plus. Bref, un parlementaire aujourd’hui, ça sert essentiellement à faire des tweets et à voter ce qu’on lui demande…

Je vais sortir demain la magnifique conclusion de « Qui est Charlie » d’Emmanuel Todd, magnifique appel à la paix civile. Il notait cependant un risque si nous ne faisons pas attention :

“D’ailleurs, le racisme, lorsqu’il s’empare des consciences, ne s’arrête jamais à telle ou telle catégorie. La confron­tation avec l’islam a déjà amorcé la renaissance de l’anti­sémitisme. La diffusion de cet antisémitisme, dans une société obsédée de religion et stagnant économiquement, ne s’arrêtera pas aux portes de la capitale et des grandes villes. Les classes moyennes seront bien vite touchées par une infiltration de sentiments mauvais, qui n’auront plus qu’à réactiver le vieil antisémitisme catholique et à le resservir dans une version zombie. Les juifs aussi repartiront alors, plus rapidement et plus massivement que les musulmans. Je doute qu’une telle nation conserve sa séduction aux yeux de ses citoyens d’origine asiatique. Certains Français d’origine chinoise aussi s’emploieront alors à quitter l’Hexagone, pour les États-Unis sans doute.” [Emmanuel Todd, Qui est Charlie]

Mais passons au problème du jour.

Avigdor Lieberman

J’ai relaté ce matin la condamnation internationale d’Israël à l’ONU pour sa colonisation de la Palestine, ce qui a entraîné une vive protestation du gouvernement Israélien la semaine passée.

La France a annoncé la semaine passée qu’elle organiserait une Conférence sur la Paix en Israël/Palestine à Paris le 15 janvier prochain.

Cela a entraîné la fureur du Ministre de la Défense Israélien, ancien Ministre des Affaires Étrangères, d’extrême-Droite, Avigdor Lieberman.

Voici comment l’inénarrable Le Monde a relaté l’information hier 26/12 à la fin d’un long papier

lire la suite:

Partager cet article

Commenter cet article