Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Le patron de Radio Courtoisie condamné à 16 000 euros d'amende pour provocation à la haine et contestation de crime contre l'humanité

26 Janvier 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Antisémitisme et négationnisme

Henry de Lesquen s'est longuement expliqué, le 7 décembre 2016, sur une série de tweets concernant la "musique nègre" et la "longévité" des rescapés de la Shoah.

Ses longues explications sur les différences entre les races "caucasoïdes" et "congoïdes" n'auront donc pas convaincu les juges. Henry de Lesquen, président de Radio Courtoisie et vrai-faux candidat à l'élection présidentielle, a été condamné, mercredi 25 janvier, à 16 000 euros d'amende notamment pour provocation à la haine et contestation de crime contre l'humanité.

Une décision qui visait plusieurs tweets et un article publiés sur son site internet par cet énarque à la retraite, qui fréquente les milieux d'extrême droite depuis les années 1970. Il devra en outre verser des dommages et intérêts aux associations luttant contre le racisme qui s'étaient constituées parties civiles.

Droit derrière la barre, le menton haut et le regard encadré par de fines lunettes, l'ancien haut fonctionnaire avait réponse à tout lors de l'audience organisée le 7 décembre devant la 17e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris. Après avoir dénoncé les "officines de délation" qui se sont portées partie civile dans ce dossier (parmi lesquelles la Licra, le Mrap, l'UEJF et SOS Racisme), Henry de Lesquen s'est mis à répondre aux questions de la présidente avec un débit mitraillette qui lui a valu plusieurs remontrances.

A la barre, il dénonçait "l'infâme rap"

Lire la suite de l'article de Vincent Matalon.

Partager cet article

Commenter cet article