Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

La communication externe du MRAP (5). Contre le racisme (2). Les actions en justice (1)

19 Février 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #MRAP, #Internet

4.1 Plaintes et dénonciations de propos publics (18,9%)

L'examen préalable de ce thème est nécessaire pour deux raisons :

  • savoir si les organisations antiracistes passent ou non leur temps à porter plainte et à « terroriser » celles et ceux qui ne pensent pas comme elles, bref à vouloir imposer une « chape de plomb » sur les penseurs originaux.

  • Les motifs des plaintes peuvent amener à modifier la répartition ci-dessous (antisémitisme, islamophobie, racisme anti-arabe, etc..).

102 items ont été analysés. Il n'y a pas plainte dans tous les cas, parfois simple menace ou promesse de plainte. Les dénonciations des propos de telle ou telle personnalité suivis d'une plainte ont été classées dans cette rubrique.

Il y a parfois de nombreux communiqués pour la même affaire, au fil de la procédure.

Les communiqués les plus nombreux concernent :

Brice Hortefeux (10 pour racisme anti-arabe)

Paul Girot de Langlade (préfet) : 8 (noirs et gens du voyage)

Éric Zemmour (7, dont 2 pour propos islamophobes et 5 concernant « les noirs et les arabes »)

Georges Frèche (7, pour propos visant les harkis)

Philippe de Villiers (5 pour islamophobie).

Si on regroupe par thème :

Antisémitisme : 8

Racisme « blanc » : 2 (Manuel Valls et Nadine Morano)

Racisme anti-arabe : 10 (Brice Hortefeux)

Racisme anti-noirs : 5

Apologie du colonialisme : 2 (Affaire Banania)

Racisme anti-comoriens : 4 (Claude Guéant)

Contre les gens du voyage : 8 (dont 6 Girot de Langlade)

Harkis : 7 (Georges Frèche)

Islamophobie : 29 (Philippe de Villiers, Éric Zemmour, Alain Finkielkraut, Robert Ménard, Nadine Morano, « Riposte laïque », etc..)

Racisme « multi-cibles » : 6 (dont Éric Zemmour, Alain Finkielkraut, etc.)

102 communiqués, mais combien de plaintes1 ?

4.1.1 Les plaintes en justice (13,4 %)

48 plaintes ou menaces (ou promesses) de plaintes visant 42 personnes ont été recensées. Le but de cette étude n'est pas de juger du bien-fondé ou non de ces plaintes, de la méthode suivie, mais simplement d'analyser la communication du MRAP, après un exposé succinct de l'affaire.

4.1.1.1 Banania. 1 plainte.

C'est une victoire du MRAP qui portait la plainte pour plusieurs associations :

La Cour d’appel en conclut « … que la SAS Nutrimaine devra faire cesser conformément aux dispositions du protocole, sous quelque forme et quelque soit le moyen, la fabrication et la commercialisation de toute illustration sur laquelle apparaîtrait la mention ‘y a bon’ seule ainsi que la mention ‘y’a bon’ accompagnée de la marque BANANIA et/ou un personnage de couleur noire, à peine passé le délai d’un mois à compter de la signification du présent arrêt, (ndlr : sous-peine) d’une astreinte de 20.000 euros par jour à compter de la notification valant mise en demeure de toute infraction constatée. » 

Le MRAP rappelle que la mention « Y’A BON BANANIA » était utilisé par la société propriétaire de la marque depuis l’année 19142.

4.1.1.2 Brigitte Bardot : 1 plainte en 2007

Déposée en mars 2007 pour propos islamophobes. L'ancienne actrice est condamnée le 3 juin 2008 et le MRAP conclut :

Par ce jugement, la 17e chambre confirme que l’islamophobie, au même titre que les autres formes de racisme, ne constitue pas une opinion mais un délit3.

4.1.1.3 BDS 34 : plainte en 2014

Pendant l'été 2014, en pleine agression israélienne contre Gaza, deux militants pro-palestiniens de Montpellier partagent sur leurs profils Facebook un message d'une certaine Farah AZ, avec un photomontage contestable (la partie de gauche est un fake4) et surtout un texte aux relents négationnistes. Contrairement à ce qui sera affirmé par les plaignants, il est parfaitement possible de partager une publications sur Facebook sans « lire la suite ». Il y a donc eu imprudence manifeste de la part de ces deux militants. Avertis de leur erreur, ils suppriment le partage dans les minutes qui suivent. Mais la LDH 34 avait pris le soin de faire faire un constat d'huissier et porte plainte, suivie par le MRAP, la LICRA, le BNVCA, « Avocats sans frontières » et « France-Israël ».

Cette plainte, plus exactement une constitution de partie civile, a été d'abord fait de manière discrète, et ce n'est qu'ensuite que le MRAP a reconnu le fait, interrogé par des militants sur son attitude éventuelle.

Le 10 novembre 2015, après avoir fait valider sa position en assemblée générale, la direction du MRAP diffuse un communiqué justifiant sa position. Ce texte est repris sur le site national le 26 janvier 2016.5

Les deux militants ont été condamnés en première instance le 6 avril 20166.

Cette affaire a généré des remous importants au sein du MRAP7 et du mouvement de solidarité avec la Palestine. Des organisations comme l'UJFP, le NPA ont soutenu les militants.

Pour information, bien que ce ne soit pas dans le champ de l'étude, les deux militants ont été relaxés par la Cour d'appel de Montpellier pour des raisons de procédure, symptomatiques d'une faiblesse de la plainte sur le fond.

4.1.1.4 Bloc identitaire et X : 1 plainte en 2011

En septembre 2011, des militants présumés du bloc identitaire distribuent des tracts islamophobes à Talence, près de Bordeaux. Le MRAP annonce qu'il se joindra à la plainte du maire, faussement présenté comme le signataire du document8. Il écrit « tract visant les musulmans », en évitant le mot islamophobe. Je n'ai pas trouvé de suites à cette plainte, ni sur le site du MRAP, ni ailleurs.

4.1.1.5 Gilles Bourdouleix, maire de Cholet, plainte en 2013

Il avait déclaré, à propos des gens du voyage « « Hitler n’en a peut-être pas tué assez. »Le MRAP annonce qu'il porte plainte9.

A la fin de la procédure judiciaire, la condamnation de Gilles Bourdouleix a été annulée par le Cour de cassation10.

Il n'y a pas d'informations sur le déroulé de cette affaire sur le site du MRAP.

4.1.1.6 Renaud Camus 1 plainte en 2010

Le 18 décembre 2010, lors des « Assises sur l'islamisation de nos pays » organisées par Riposte Laïque, Résistance Républicaine et le Bloc identitaire, l'écrivain avait tenu des propos islamophobes. L'affaire est venue à l'audience devant la 17ème chambre correctionnelle le 21 février 2014. Le compte-rendu d'audience par le journaliste de l'Express n'est pas tendre pour Pierre Mairat, l'avocat du MRAP11.

Le jugement a été rendu le 10 avril, Renaud Camus a été condamné. Je jugement a été confirmé en appel le 9 avril 2015. Le site du MRAP ne fait mention que de ce seul jugement.

Le tribunal a également condamné, pour le même chef, Luc Roche12, professeur de philosophie dans un lycée du centre de la France, à 2 000 euros d'amende et à verser 500 euros de dommages et intérêts au MRAP. MM. Camus et Roche ont en outre été condamnés à verser solidairement 1 000 euros à l'association pour les frais de justice13.

4.1.1.7 Louis Chagnon : 1 plainte contre le MRAP (2003-2004)

Enseignant dans un collège de la région parisienne, ce professeur avait, lors d'un cours d'histoire en octobre 2003 fait une présentation des origines de l'islam qui pouvait blesser les élèves de cette confession. Le MRAP avait porté plainte, puis s'était désisté après l'annonce de sanctions académiques contre M .Chagnon. Ce dernier avait ensuite porté plainte contre deux responsables du MRAP, Mouloud Aounit et Jean-Claude Dulieu. Tous les deux ont été relaxés en première instance et en appel14.

4.1.1.8 Jacques Coutela (FN), plainte en 2011.

Ce candidat FN à un élection cantonale éditait un blog « La valise ou le cercueil » où il fit l'éloge du tueur norvégien Breivik. Le MRAP annonce qu'il dépose plainte le 26 juillet 201115.

Jacques Coutela a été mis en examen, mais le site du MRAP ne fait pas mention des suites.

Jacques Coutela avait été suspendu du FN après cette affaire, puis réintégré en 201516.

4.1.1.9 Dieudonné : 1 plainte en 2008

Cette plainte pour antisémitisme a été annoncée par un communiqué adressé aux abonnés le 7 novembre 2008, mais l'information n'a pas été mise ne ligne sur le site du MRAP national.

Le communiqué a été repris sur le site d'un comité local17 et mentionné sur Indymedia Nantes18. L'annonce de cette plainte a été très commentée, des extrémistes sionistes aux « antisionistes »19. Les suites de cette plainte ne sont pas connues.

Le 6 janvier 2014, le MRAP annonce qu'il portera systématiquement plainte contre Dieudonné et Soral à chaque parole ou geste antisémite. Ni le site du MRAP, ni les communiqués ne font état d'une plainte après cette date.

Le 17 janvier 2017, « Égalité et réconciliation », animé par Alain Soral, étale complaisamment les affaires judiciaires en cours le concernant20. Le MRAP n'est pas mentionné.

4.1.1.10 Robert Faurisson, plainte en 2006 pour négationnisme.

Le MRAP annonce qu'il porte plainte pour des propos négationnistes tenus devant une chaîne de TV iranienne21. Le MRAP ne donne pas d'informations sur les suites données. Robert Faurisson a effectivement été condamné22.

4.1.1.11 Alain Finkielkraut : 2 affaires en 2003 et 2005.

Le 23 novembre 2005, le MRAP annonce qu'il porte plainte23 contre le philosophe à la suite d'un entretien publié par le quotidien israélien Haaretz. A la suite des excuses de ce dernier, il décide d'abandonner sa plainte24.

Le 4 juillet 2006, le MRAP met en ligne deux communiqués pour évoquer une affaire plus ancienne :

Le 23 novembre 2003, Alain Finkielkraut avait accusé le MRAP de véhiculer l'antisémitisme. En juillet 2006, le tribunal correctionnel refuse de faire droit à la demande du MRAP qui avait porté plainte pour diffamation25.

Le MRAP « s’en remet à la justice pour faire appel de cette décision qu’il juge ambiguë et contradictoire et qui n’est absolument pas à la hauteur de l’injure faite au MRAP, à son éthique, à son combat, et à ses militants. » En clair, il ne fait pas appel lui-même.

4.1.1.12 France-Soir « la plainte de 2006 ».

En 2006, le journal France-Soir publie à son tour 12 caricatures initialement publiées le 30 septembre 2005 par le quotidien danois de la droite extrême Jyllands Posten. Cette publication avait déclenché un tollé dans le monde musulman.

Le conseil d’administration du MRAP, représentant toutes les sensibilités du mouvement, décide de porter plainte26 contre une caricature, celle représentant le prophète Mohammed avec un turban en forme de bombe, jugée comme assimilant musulmans et terroristes.

Cette affaire divisera durablement et profondément le MRAP, les contestataires trouveront des relais extérieurs complaisants (Prochoix, etc..)

4.1.1.13 Front National.

En 2010, une affiche du FNJ (Front national de la jeunesse), inspirée d'une du parti xénophobe suisse UDC est placardée en région PACA.

 

Cette affiche attaque aussi bien les musulmans (les minarets de style ottoman, le niqab saoudien) que les Algériens (le drapeau).

Le MRAP retient le caractère islamophobe, sans employer le mot.27

« Les magistrats de la 17e chambre n'ont pas jugé le dossier sur le fond mais ont débouté les associations (Licra et SOS-Racisme) qui poursuivaient Jean-Marie Le Pen pour de pures questions de forme : le tribunal a estimé que Jean-Marie Le Pen n'était ni l'auteur, ni le responsable des sites Internet sur lesquels l'affiche a été diffusée, et s'est déclaré incompétent territorialement concernant l'utilisation de cette affiche.28 »

Pas de commentaires du MRAP.

à suivre (actions en justice)

1 En général, il s'agit de plaintes simples, auprès du procureur de la République. Si celui-ci donne suite, le MRAP se constitue partie civile.

12« Jacques Philarchein ». Le MRAP ne mentionne pas cette affaire.

28 Les magistrats de la 17e chambre n'ont pas jugé le dossier sur le fond mais ont débouté les associations (Licra et SOS-Racisme) qui poursuivaient Jean-Marie Le Pen pour de pures questions de forme : Le tribunal a estimé que Jean-Marie Le Pen n'était ni l'auteur, ni le responsable des sites Internet sur lesquels l'affiche a été diffusée, et s'est déclaré incompétent territorialement concernant l'utilisation de cette affiche.

Partager cet article

Commenter cet article