Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Luttes et politisation dans les quartiers populaires (France – Etats-Unis). Comment l’échelle «micro» repose la question du changement politique.

4 Février 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Quartiers populaires, #Informations militantes

Le 15 février 2017 de 10h00 à 18h00 Sciences Po Grenoble

Paula Cossart et Julien Talpin étudient, dans une perspective d’ethnographie historique (Roubaix, quartier de l’Alma-gare) ou contemporaine (Los-Angeles), la constitution « par le bas » de luttes politiques locales. A partir de deux ouvrages récents, ils proposent une réflexion sur les mobilisations politiques dans les quartiers urbains populaires.
Comment l’approche ethnographique permet-elle de repenser l’expérience démocratique ? A côté de questions portant sur la méthode, il s’agit de mettre au jour les possibles politiques, mais aussi les phénomènes de « clôture démocratique » qu’une approche macro laisse souvent inaperçus. Ainsi la journée invite-t-elle à re-poser la question du changement, à partir de la « micro-politique » qui se joue dans des lieux ou des populations réputés éloignés de la chose politique.

Programme

10h – 12h 30. Transformation politique d’un quartier populaire par ses habitants (1970-80). Ethnographie historique et possibles démocratiques.
Intervenants : Paula Cossart, maître de conférences, Université Lille III, Julien Talpin, chercheur CNRS, Ceraps, Université Lille II
Présentation : Guillaume Roux, chercheur FNSP, Pacte, Sciences Po Grenoble
Discussion : Marie-Charlotte Allam, doctorante, Pacte, Sciences Po Grenoble et Emmanuel Taïeb, professeur, Sciences Po Lyon

14h15 – 17h. De la mobilisation des « quartiers » au changement politique ? Forces et limites d’un modèle importé
Intervenant : Julien Talpin
Présentation : Guillaume Roux
Discussion : Léo Venin et Nicolas Beron-Perez, doctorants, Pacte, Sciences Po Grenoble
Discussion avec des acteurs associatifs locaux des quartiers populaires (Mistral, La Villeneuve …) : Marie-Aurore Ghis, ATER, Sciences Po Grenoble et Flora Perez, master, Sciences Po Grenoble

Ouvrages présentés

Luttes et politisation dans les quartiers populaires (France – Etats-Unis). Comment l’échelle «micro» repose la question du changement politique.

Lutte urbaine. Participation et démocratie d’interpellation à l’Alma-Gare.

P. Cossart, J. Talpin
Éditions du Croquant, coll. « Sociopo », 2015
Ce livre revient sur une lutte urbaine mythique des années 1970-1980 pour montrer que le remède face aux inégalités, à la xénophobie ou au conservatisme n’est pas moins mais davantage de démocratie. Dans un quartier pauvre de Roubaix, l’Alma-Gare, la mobilisation des habitants contre la destruction de leurs logements est un succès : ils redessinent les plans et donnent forme à un quartier conforme à leurs aspirations. Des expérimentations d’autogestion sont alors lancées pour organiser la vie sociale différemment.
Cette histoire illustre dès lors un réel pouvoir d’agir des classes populaires. Mais à mesure que la dynamique s’étiole, le quartier devient peu à peu une zone de relégation sociale. Cet ouvrage montre comment les quartiers populaires peuvent se mobiliser, mais aussi pourquoi ils sont souvent devenus des espaces ségrégés. En analysant les réussites comme les difficultés de l’Alma-Gare, les auteurs donnent des clefs pour l’avènement d’une démocratie participative exigeante qui ne soit pas un nouvel outil de domination des plus faibles. Ce livre s’adresse à tous les citoyens soucieux d’un approfondissement de la démocratie et qui cherchent des alternatives face à la marginalisation des classes populaires.

Article complet

Partager cet article

Commenter cet article