Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Si un tireur musulman avait tué six chrétiens blancs, la moitié de la planète aurait un drapeau canadien en photo de profil (Shaun King)

3 Février 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Islamophobie, #Amériques, #Canada, #Extrême-droite

Dimanche soir, un présumé nationaliste blanc anti-musulman a ouvert le feu dans une mosquée au Canada et tué six personnes, en laissant au moins huit autres blessées grièvement. A elle seule, cette nouvelle est tout à fait dévastatrice – ou du moins devrait-elle l’être – mais quelque chose de vraiment méprisable se passe.

Pendant près d’une journée entière, des dizaines de milliers, peut-être des centaines de milliers de conservateurs partout sur Internet ont blâmé les musulman-es pour cette tuerie. Les mots « Allahu Akbar » étaient le sujet le plus tendance des Etats-Unis alors que les rumeurs se répandaient selon lesquelles plusieurs hommes armés musulmans criaient ceci pendant qu’ils fusillaient les fidèles dans la mosquée.

Même en ce moment, alors que j’ai juste tapé les mots « Allahu Akbar » sur Google, les liens qui arrivaient en premier étaient des informations provenant du monde entier affirmant que plusieurs hommes armés ont été entendus criant ceci alors qu’ils tiraient et tuaient ces six personnes.

 

Mais les rapports initiaux n’étaient pas exacts. La fusillade n’était le fait que d’un tireur solitaire – et non deux, comme les responsables l’ont dit dans un premier temps. Le suspect n’était pas musulman. Il n’était pas du Maroc. Il n’était ni barbu, ni vêtu de vêtements musulmans. Il ne parlait pas arabe. Pourtant, 24 heures plus tard, Fox News n’a toujours pas retiré ou démenti son tweet largement partagé affirmant que c’était un Marocain musulman qui a perpétré la fusillade.

Au lieu de cela, le tireur suspecté était un fanatique blanc de 27 ans, connu de beaucoup comme un troll conservateur en ligne et un nationaliste blanc qui a exprimé son soutien à Donald Trump. Est-ce la raison pour laquelle Donald Trump n’a pas personnellement mentionné cette fusillade de masse même s’il s’agit de l’événement le plus meurtrier survenu en Amérique du Nord depuis son investiture ?

Ce dont je suis sûr, c’est que si un musulman s’était introduit dans une petite église baptiste typique pleine de blanc-hes qui chantent Amazing Grace, non seulement Trump serait totalement indigné en ce moment, mais toute la machine conservatrice se mobiliserait contre ce qu’ils appellent l’islam radical. Il semble que la blancheur radicale ne les dérange tout simplement pas.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article