Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Les 5 problèmes majeurs que pose la nouvelle campagne de SOS Racisme (Sihame Assbague)

20 Avril 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Mouvements antiracistes, #SOS Racisme

Vous avez sûrement vu passer l’info, l’organisation antiraciste a lancé ce mardi 11 avril une campagne visant à mobiliser la jeunesse contre le Front National. Pour eux, il s’agit de « dire non à la haine » et de « dire non à Le Pen ». Outre son incroyable médiocrité (ce qui pose question vu l’argent qu’ils reçoivent), cette campagne est une fois de plus complétement dépolitisante. Voici pourquoi :

Problème n°1 : la dépossession.

Se pose d’emblée la question du locuteur dans cette campagne. Qui parle ? Qui dit « Moi et mes potes on est pareil » ? Comme c’était déjà le cas avec l’infâme slogan « Touche pas à mon pote », et comme c’est souvent le cas chez SOS, ce n’est pas celui qui subit le racisme qui s’exprime mais...son défenseur blanc. Il parle à sa place, pour lui, pour rassurer la société sur son pote racisé. Le non-blanc n’est pas acteur de son combat, il est un « objet parlé » : la lutte pour ses droits et sa dignité est ici gérée par d’autres personnes
Évidemment, ça ne peut que poser question. D’autant que ces dernières années, nombreux sont les collectifs à avoir imposer - malgré toutes les #whitetears - que les combats contre les discriminations/oppressions soient menés par les premiers concernés.

Problème n°2 : le daltonisme racial.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article