Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Les multiples casseroles de Steeve Briois, président fantoche du FN

30 Avril 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes

Steeve Briois, maire FN d'Hénin-Beaumont et proche de Marine Le Pen, remplace Jean-François Jalkh, rattrapé par ses propos négationniste, à la présidence du FN.

Il est l'exemple parfait des accrocs à la dédiabolisation de façade du parti d'extrême droite. Alors, il fallait le remplacer. Jean-François Jalkh, rattrapé par des propos négationnistes qu'il avait tenus lors d’un entretien réalisé en avril 2000 avec une universitaire - ce qu'il dément -, n'est plus président par intérim du Front national. C'est Steeve Briois, maire FN d'Hénin-Beaumont et proche de Marine Le Pen, qui le remplace à ce poste fantoche.

"C'est Monsieur Briois qui prend la suite de l'intérim, et on n'en parle plus", a balayé d'un revers de la main Louis Aliot, vice-président du Front national, sur BFMTV et RMC ce vendredi 28 avril. "Nous condamnons ce genre de propos et il les conteste", fait valoir Louis Aliot, précisant que Jean-François Jalkh avait "déposé plainte" contre la chercheuse Magali Boumaza, devant laquelle Jalkh avait émis des doutes sur la réalité des chambres à gaz et du Zyklon B dans l'extermination des juifs par les nazis.

"Aujourd'hui, c'est Steeve Briois qui prend la suite. Point à la ligne, l'affaire est close."

Pour en connaître un peu plus sur la jeunesse de Steeve Briois au Front national, il faut se plonger dans l'enquête du journaliste Claude Askolovitch, "Voyage au bout de la France" (1999). Il y avait rencontré le jeune militant Briois, démagogue, poliment raciste et entouré d’une jeune garde en bombers. Rue89 en avait publié les bonnes feuilles quand Steeve Briois était élu maire, dès le premier tour, d'Hénin-Beaumont en 2014.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article