Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Le saisissant «examen de conscience» d’un historien face au génocide des Tutsis (Joseph Confavreux)

17 Mai 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Afrique, #Génocides, #Rwanda

Le saisissant «examen de conscience» d’un historien face au génocide des Tutsis (Joseph Confavreux)

Stéphane Audoin-Rouzeau, historien de la Grande Guerre, a été ébranlé par ses séjours au Rwanda. Il livre un texte à la fois personnel, scientifique et cinglant sur l’implication de la France dans le génocide des Tutsis, qui résonne d’un poids particulier sous la plume de ce « conservateur », spécialiste de l’anthropologie du combat et des massacres de masse.

Stéphane Audoin-Rouzeau, directeur d’études à l’EHESS et président du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne, a été happé, tardivement, par le Rwanda et le génocide d’environ 800 000 Tutsis commis au printemps 1994.

Il revient, dans un texte bref, personnel et cinglant sur cet ébranlement : « La découverte du génocide a achevé de me convaincre que le “plus jamais ça” sur lequel repose le pacte moral et politique des sociétés occidentales n’était qu’un masque, une formule purement incantatoire. S’il ne s’agissait pas d’une escroquerie profonde, jamais la “communauté internationale” n’aurait laissé se déployer ce massacre à une telle échelle, avec une telle intensité et pendant tant de jours. S’il ne s’agissait pas d’un mensonge, jamais un premier ministre n’aurait pu faire applaudir sur tous les bancs de l’Assemblée nationale une déclaration affirmant que l’attitude de la France au Rwanda avait été irréprochable », ainsi que l’a fait Manuel Valls lors de son discours d’investiture comme premier ministre en date du 8 avril 2014.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article