Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Rencontre Trump-Abbas : une célébration d’egos (Alaa Tartir)

9 Mai 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine

Par Alaa Tartir, jeudi 4 mai 2017

Ni Trump et Abbas, ni Netanyahu ne veulent aller plus loin que la signature d’un document et vraiment travailler à une paix juste et durable.

Dans ses remarques préliminaires à la conférence de presse de Washington avec Mahmoud Abbas, Donald Trump a félicité le président palestinien pour avoir courageusement signé la Déclaration de Principes (DoP) – nom officiel des Accords d’Oslo – il y a 24 ans sur la pelouse de la Maison Blanche.

Selon Trump, la DoP « a établi les fondements de la paix entre Israéliens et Palestiniens ». Tout aussi important, il a dit à Abbas : «  Vous avez signé de votre nom le premier accord de paix israélo-palestinien. » Trump a soutenu Abbas pour « être le dirigeant palestinien qui signe de son nom le plus important accord de paix final qui procure sécurité, stabilité et prospérité aux deux peuples et à la région ».

Cela a chanté aux oreilles d’Abbas qui souhaitait cette reconnaissance depuis longtemps. Abbas se plaint depuis longtemps de ne pas être suffisamment reconnu pour son rôle historique dans la signature de ce « très important » document, alors que tout le crédit en est revenu à feu le chef de l’OLP Yasser Arafat, y compris le prix Nobel.

Sans aucun doute, l’introduction de Trump a survolté l’ego d’Abbas à un moment où il souffre d’une profonde crise de légitimité chez lui, critiqué par le peuple palestinien pour faire entrer la politique palestinienne dans l’autoritarisme – principalement en sous-traitant la répression – et pour consolider la fondation d’un Etat policier en Palestine sous occupation israélienne armée.

Des dirigeants dans le déni

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article