Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Ces députés macronistes qui ont battu leurs adversaires FN mais qui n’ont rien à leur envier

19 Juin 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Police Justice, #Libertés, #Extrême-droite, #Front national

Parmi les élu-es LREM, on compte 14 député-es sortant qui avaient voté pour la déchéance de nationalité.

Soutenir une mesure du FN n’est pas incompatible avec les valeurs d’En Marche ! C’est ce que montrait la liste des quinze candidat-es LREM qui, député-es lors de la précédente mandature, avaient voté en faveur de la déchéance de nationalité. Quatorze d’entre eux ont été élu-es hier : Jacques Krabal (Aisne), Christophe Castaner (Alpes-de-Haute-Provence), François-Michel Lambert (Bouches-du-Rhône), Alain Tourret (Calvados), Sophie Errante (Loire Atlantique), Frédéric Barbier (Doubs), Françoise Dumas (Gard), Monique Iborra (Haute-Garonne), François de Rugy (Loire Atlantique), Yves Daniel (Loire Atlantique), Brigitte Bourguignon (Pas-de-Calais), Yves Blein (Rhône), Barbara Pompili (Somme), Jean-Jacques Bridey (Val-de-Marne).

Certain-es, par exemple François-Michel Lambert ou Françoise Dumas, se sont imposé-es face à un-e candidate FN. Ce fut le cas d’une autre candidate En Marche, qui entame son premier mandat de parlementaire. Chroniqueuse aux Grandes gueules sur RMC, Claire O’Petit a confessé rêver d’accélérer en voiture quand elle voyait un « barbu en djellaba » au feu rouge. Elle a aussi craché sur les rroms ou les femmes voilées. Des racistes ont battu des racistes, mais comme il y a l’étiquette « En Marche », on est censé se réjouir en poussant un ouf de soulagement

Partager cet article

Commenter cet article