Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

« Bibi », le copain de Macron, réclame le recours à la peine de mort contre les Palestiniens

28 Juillet 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Israël et le sionisme

La « seule démocratie du Moyen-Orient » propose une nouvelle variante de la barbarie en ayant recours à la peine de mort contre les Palestiniens auteurs d’attentats mortels.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou –« Bibi « , comme l’appelle son camarade Macron- en a fait l’annonce jeudi, en rendant à la famille Salomon, dont trois membres ont été tués la semaine dernière par un jeune Palestinien dans une colonie de Cisjordanie. Arrêté, l’auteur de l’attentat, Omar al-Abed, sera prochainement jugé.

Depuis sa création, Israël a certes pratiqué la peine de mort à grande échelle contre le peuple palestinien, massacrant délibérément des populations civiles –plus de 1.500 lors de la seule attaque contre Gaza de l’été 2014, par exemple-, assassinant des centaines de résistants de manière ciblée, sous l’appellation hypocrite « d’exécutions extra-judiciaires".

Mais la peine de mort dite légale, si elle figure effectivement dans le code pénal israélien, alors qu’elle a été abolie dans tous les pays de l’Union européenne, n’a été utilisée qu’une seule fois : en 1962, contre le nazi capturé Adolf Eichmann, l’un des artisans majeurs du génocide des juifs.

Netanyahou veut donc maintenant élargir sa panoplie de terreur, en étendant la peine à des Palestiniens.

« Il est temps de recourir à la peine de mort contre les terroristes. C’est quelque chose qui est inscrit dans notre législation. Je sais qu’il faut, pour l’appliquer, une décision unanime du jury, mais celui-ci doit connaître la position du gouvernement. Eh bien, je la lui donne : il faut mettre à mort cet individu », a ainsi déclaré le chef mafieux, cité par le quotidien Haaretz.

Source : http://www.haaretz.com/israel-news/.premium-1.803813

CAPJPO-EuroPalestine

Partager cet article

Commenter cet article