Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Hommage d’un ancien prisonnier politique FLN à Madame Simone Veil (Zeggagh Mohand Tahar)

14 Juillet 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Colonisation, #Algérie (1830-1962)

Les deux fils, Jean et Pierre-François Veil, de Mme Simone Veil qui vient de disparaître, ont parlé des activités de leur mère en ces termes : «Elle passe sept ans à l’administration pénitentiaire (AP) où elle se passionne pour le sort des prisonniers algériens et l’amélioration de la santé des détenus» (Le Monde du 20 mars 2010).

Cette phrase émanant de ses deux fils m’a incité à vous écrire pour vous exposer succinctement ce que cela évoque pour moi, ancien militant FLN et prisonnier à Fresnes et à Loos les Lille de 1957 à 1962. J’ai découvert précisément l’ampleur de l’activité débordante et bienveillante de Mme Veil à l’égard des prisonniers politiques que nous étions, pendant les deux grèves de la faim, les plus longues et les plus dures de juin (12 jours) et juillet (18 jours) 1959 déclenchées par l’ensemble des prisonniers FLN à Fresnes et à La Santé pour faire reconnaître enfin de manière définitive le régime politique que nous demandions depuis déjà plus de deux ans.

Non seulement nous refusions d’être assimilés aux détenus de droit commun, mais nous refusions en même temps les motifs juridiques invoqués dans nos inculpations, tels que celui de «rebelles», de «fellagas», de «hors-la-loi», de «racketteurs» ou encore de «banditisme», le tout accompagné de l’inculpation infamante d’«association de malfaiteurs».

La grève de la faim devait en particulier nous permettre de sortir de ce régime dégradant que nous n’avions jamais reconnu au demeurant. Dans nos têtes, nous étions avant tout des prisonniers politiques, ce qui non seulement nous singularisait des «droits communs», mais aussi nous incitait à refuser toutes les mesures vexatoires, répressives ou à visée dégradante focalisées sur nous en permanence pour nous soumettre.

Solidarité efficace de la directrice de l’Administration pénitentiaire

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article