Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Loin des partis, les Palestiniens s’engagent dans de nouvelles luttes (Chloé Demoulin)

24 Juillet 2017 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine

Désabusés par l’échec de la seconde intifada et confrontés à l’immobilisme de leurs dirigeants, les Palestiniens se concentrent de plus en plus sur des luttes locales dans l’espoir d’améliorer leurs conditions de vie. Cinquante ans après la guerre des Six Jours, une nouvelle société palestinienne tente de s’organiser.

Jérusalem, de notre correspondante.-  Responsables politiques et militants aiment le souligner : la société palestinienne est particulièrement jeune, avec près de 70 % de moins de 29 ans. Les plus de 60 ans ne représentent que 4,5 % de la population. Cette nouvelle génération est peu politisée. Dans une enquête publiée en décembre 2016 par l’institut Palestinian Center for Policy and Survey, près de 33 % des sondés déclaraient n’apporter leur soutien à aucun des partis politiques palestiniens. 29 % se disaient proches du Fatah (le parti du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas) et 21 % du Hamas (qui contrôle la bande de Gaza).

« Les jeunes sont tenus à l’écart de la sphère publique et des organisations politiques. Ce qui ne les encourage pas à s’engager », explique Jihad Harb, auteur et analyste politique palestinien. Il cite en exemple l’échec de la mobilisation de la jeunesse palestinienne en 2011 lors de la rupture entre le Fatah et le Hamas. « Ils appelaient à l’unité. Mais ils n’ont obtenu aucun soutien de la part du reste de la société. Ils ont été réprimés par les forces de sécurité palestiniennes », raconte l’analyste. « Ce n’est pas étonnant que leur participation ait été si faible lors des élections locales du 13 mai dernier. Cela témoigne de leur frustration », note-t-il.

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article